Création graphique : pourquoi être créatif demande du temps

Etre créatif c’est avoir le potentiel de faire appel à une partie de son intellect de façon à en tirer une idée nouvelle et unique. On n’obtient pas le résultat d’un logo parfait ou d’un design à l’ergonomie irréprochable sans du travail, de la concentration et surtout de l’inspiration.

Créer nécessite un processus dont seul le résultat est visible. Cela prend du temps parce ce processus est quasi incompressible. Au début des années 60, des psychologues américains on définit la création en 5 étapes. Certains spécialistes détaillent ce processus en 3 ou 7 phases, nous retiendrons l’analyse psychologique en 5 étapes qui sont : la préparation, l’incubation, l’illumination, la formulation et la vérification.

Vous cherchez un graphiste ?
Poster un projet (gratuit)
100% gratuit – sans inscription – recevez 10 devis en moyenne

La phase de préparation

Prise de brief, recherche, veille, tout cela demande une période de préparation qui permet de cerner le sujet. Pour bien comprendre le projet, il faudra rassembler des informations, accumuler des exemples pour inspiration, et peut-être faire un brainstorming. Durant cette phase, les premières idées ou ébauches commencent mais ne sont généralement pas ce qui sera créé au final.

La phase d’incubation

Afin d’unir inspiration et compréhension, il est nécessaire de laisser passer un temps où l’inconscient muri le projet. Cette étape de maturation est déterminante même si elle est parfois inconfortable (doutes, impression de ne pas avancer, …). C’est une phase où il faut lâcher prise et laisser faire sans se mettre de pression. Chacun son rituel, certains font du rangement, ou changent de projet, d’autres se divertissent ou ne font absolument rien. C’est un temps ou le subconscient traite les informations et les remontent petit à petit à notre conscient.


La phase d’illumination

C’est le moment ou tout bascule, un flash, une idée lumineuse et tout s’enclenche. On peut enfin commencer à travailler concrètement et efficacement sur la création. Le projet a mûri dans le cerveau et il ne reste qu’à le mettre en application. L’idée devient tangible et peut enfin se concrétiser. La différence avec les deux étapes précédentes c’est qu’il devient plus aisé d’avancer. Non pas que ce soit facile mais l’impression est différente, on sait que la création est enfin possible.

ideeLa phase de formulation

C’est alors que commence la phase de formulation qui est la phase de concrétisation. Le travail s’enchaîne et le projet se réalise, se matérialise. Il faut parfois plusieurs tentatives ou essais mais la création prend forme. Cela nécessite de prendre le temps d’élaborer l’idée mûrie, c’est un temps de mise en œuvre. Il n’est pas toujours évident de réaliser une idée, cette phase demande parfois de la technique et donc de nouvelles recherches sur comment faire pour construire ce que l’on veut.

La phase de vérification

Il s’agit d’une phase de confrontation. Le projet est conçu est n’a plus qu’à être présenté au commanditaire ou au public visé. La création plait, l’auteur est félicité, c’est une vérification positive de la pérennité de l’idée. Durant cette phase il faut être à la fois ouvert aux critiques et savoir défendre son avis. C’est un juste milieu à trouver. Quelque soit l’issue de cette étape, elle est primordiale car un retour ou un vécu est indispensable pour que l’inconscient ait de nouveau envie de créer.

Voila pourquoi créer prend du temps, le processus de création n’est pas instantané. Un graphiste est avant tout un humain. Au delà de cette façon linéaire d’observer la création, on peut comprendre le besoin de temps à travers le fonctionnement de l’organisme. Le cerveau gauche raisonne et le droit gère l’espace, l’intuition et le sens artistique. La création est donc l’objet du cerveau droit. C’est aussi par le cerveau droit que passe toute nouvelle information, ce qui est d’autant plus freinant que c’est aussi le siège des affects négatifs que l’on doit prendre le temps de digérer.

Tout les artistes sont unanimes, ils sont plus efficaces dans un environnement serein et calme. Il semble qu’il y ait un lien entre le traitement inconscient de la création et le besoin d’être en paix ou détendu. Probablement parce que l’agitation ajoute de nouvelles informations à prendre en compte par le subconscient et augmente le besoin de maturation des idées.

Besoin d’un imprimeur pour vos flyers, plaquettes ?
Profitez de 58€ de réduction de bienvenue
En exclusivité, chez Exaprint, pour les pros des arts graphiques*

*Chaque nouvel inscrit venant de la part du site KobOne dispose d’un crédit de 58€ lors de sa première commande. Pour profiter de votre remise de bienvenue merci d’utiliser le code exclusif précisé sur la page d’inscription spéciale.

Qu’est-ce qui peut ralentir le processus de création?

Tout ce qui réveille des affects négatifs peut être un obstacle. Trop de monde autour de soi ou trop de stress également. Mais ce qui est le plus bloquant c’est l’état d’esprit. Un état négatif empêche le l’inconscient de trier et de se laisser inspirer quelque soit l’étape. Les émotions négatives nuisent aux bon déroulement du processus de création tout comme les tensions physiques ou relationnelles peuvent freiner l’intuition.

Quelques idées pour faciliter la création et gagner du temps à ne pas en perdre.

La détente et la relaxation sont deux facteurs majeurs de la création. Prendre soin de son sommeil sera utile au processus de maturation. Le sommeil est comme un réparateur du cerveau qui remet les idées en place. Rêver et se souvenir de ses rêves est excellent pour faciliter la communication entre l’inconscient et le conscient. Savez-vous que se souvenir de ses rêves est un entrainement? La sagesse de prendre soin de son corps serait aussi un élément déterminant qui aiderait l’organisme à bien fonctionner (ne pas trop manger, ni de façon déséquilibrer, faire du sport, …). Il parait que dessiner débloque les circuits de création. Les mandalas aident à se recentrer sur soi-même. Et enfin, avoir confiance en soi semble le meilleur moyen pour laisser libre court à son imagination.

En résumé, la création est une alchimie qui demande la maturation, détachement et plusieurs étapes. Cela prend un temps plus ou moins compressible avec de la positivité, de la connaissance de soi et de l’expérience. Vouloir réduire le temps de création nuit à la qualité et au potentiel d’innovation du résultat. Le talent s’exprimerait dans la liberté et le temps de prendre plaisir à créer.

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos collègues créatifs !

Partages
KobOne
About 
Code de réduction : CARD5*
OFFRE SPECIALE EXAPRINT
-5€ Epargnez-vous la précipitation de dernière minute, préparez vos cartes de voeux Exa-Bigfoot-5euroscartedevoeux
Découvrir l’offre
Combien vendre la création d’un flyer
Outils et Services freelances
KobOne-calculflyer
Utilisez notre calculette pour estimer au plus juste combien vendre votre création de flyer
Faire une simulation