Témoignages de graphistes freelances : synthèse de leurs feedbacks après trois ans d'activité

Vous êtes graphiste en agence, vous avez envie de vous lancer en tant que travailleur indépendant. Cependant, avant de commencer, renseignez-vous, surtout si vous avez un emploi. En effet, avant de quitter un emploi rémunéré, il faut savoir quelles sont les perspectives qui s'offrent à vous et voir au delà du stéréotype du travailleur indépendant travaillant facilement de n'importe où.
Besoin d'un graphiste? Poster une annonce (gratuite) 100% gratuit - sans inscription - recevez 10 réponses en moyenne
Tout d’abord, d’après de nombreux témoignages de graphistes freelances, les gains que vous pouvez espérer obtenir dépendront de plusieurs facteurs, votre formation, votre expérience professionnelle, les projets sur lesquels vous avez déjà travaillé… En plus de cela, il faudra aussi prendre en compte, les projets sur lesquels vous souhaitez travailler, vos clients... Bien que la planète graphiste soit très disparate, nous allons essayer de condenser les expériences de certains freelances sur les trois premières années.

Le freelance salarié

Afin de jauger le chiffre d’affaire que vous pouvez espérer réaliser sur les 3 premières années, il faut d’abord déterminer le temps que vous consacrerez à votre activité. En commençant votre activité de freelance, allez-vous conserver votre emploi à temps plein? Allez-vous avoir un mi-temps en complément? Car, si vous n’êtes pas pleinement investi dans votre activité, parce que vous exercez encore un emploi salarié, vous ne pourrez pas espérer le même niveau de rentabilité. Ainsi, d’après la maison des artistes, le graphiste exerçant la profession comme une activité secondaire obtient un chiffre d'affaires inférieur à 3 000€ par an. Même si cette statistique ne prend en compte que les graphistes inscrits à la maison des artistes, cette statistique doit vous permettre de vous faire une idée. Ces 3 000€ sont à relativiser avec la moyenne de 30 000€ pour les graphistes engagés à plein temps dans leur activité.

L’expérience du graphiste

D’après les différents témoignages, se lancer en tant que graphiste indépendant dès la sortie d’école est un mauvais choix. Les graphistes qui ont pris cette option n’ont pas pu générer un chiffre d’affaire suffisant. De ce fait, nombreux ont été obligé de faire des boulots alimentaires, afin de faire face à leurs charges. Certains ont même abandonner, ils ont repris un emploi de graphiste en CDD ou CDI, en espérant pouvoir se lancer ultérieurement. En commençant votre activité, à la sortie de votre école, vous arriverez difficilement à atteindre 10 000 euros de chiffre d'affaires la première année.

Le type de clients

Lorsque vous débutez votre activité de freelance, la grande tentation est de prospecter tout azimut, et de prendre tous les clients, tous les projets. Ainsi, bien souvent la première année les freelances graphistes font face à des impayés, des clients à faibles budgets… Soyez prudents, pas la peine de s’engager avec un client qui ne sera pas en mesure de vous payer, vous aussi, vous avez des charges. Pour accroître rapidement votre chiffre d’affaire, vous devez aussi travailler avec des agences, et pas uniquement des clients finaux. Ainsi, vous serez mieux référencé. En effet, vos références vous permettront de gagner en visibilité, et par conséquent, de nouveaux clients. De plus, sous-traiter pour des agences, qu’elles soient locales ou non, vous permettra d’avoir régulièrement des projets.

La région

Les revenus que vous pouvez espérer générer dépendront aussi de la région dans laquelle vous exercez votre profession de graphiste. Rien ne vous oblige à démarcher uniquement au sein de votre région, avec internet et le télétravail, vous pouvez facilement travailler pour des clients plus éloignés. La région parisienne est celle dans laquelle, les graphistes indépendants ont le chiffre d’affaire le plus haut. A savoir cependant : la plupart des agences préfèrent avoir des freelances localisés dans leur région et plus précisément dans leur ville. Ainsi elles peuvent les faire venir en réunion ou brief rapidement. Ne pas être dans la ville ou l'arrondissement de l'agence que vous prospectez peut donc être un point négatif qui fera que votre profil ne sera pas retenu.

La préparation

Parmi les témoignages sur le chiffre d’affaires du graphiste indépendant, on constate que la préparation joue un rôle crucial dans le développement du chiffre d’affaires. Ainsi, pour que votre activité soit le plus rapidement possible rentable, il faudra vous préparer. De ce fait, si vous avez un poste en CDI, au lieu de démissionner, construisez votre réseau, prenez des contacts. Essayez de voir quelles sont les expériences recherchées. Construisez votre site internet … En effet, sans préparation, ni réseau, vous devrez vous appuyer uniquement sur les clients démarchés. Tout en sachant, qu’au début, il vous faudra une période de rodage pour déterminer la bonne approche commerciale. Lorsque vous êtes salariés, vous pouvez bénéficier de formations gratuites, choisissez les formations qui vous permettront de générer plus de revenus. Mieux vous serez préparé, et plus vite vous parviendrez à tirer des revenus substantiels de votre activité.

La facturation

Les graphistes indépendants facturent au projet et/ou à la journée. Si dans un premier temps, la facturation journalière est assez faible, en général, ils commencent autour de 200€ HT. Avec le temps, la facturation jour augmente, d’abord vers 300€ HT/ jour pour se stabiliser à 400€ HT, bien que certains arrivent à 500€ HT. En facturant faiblement au départ, les graphistes indépendants désirent se faire un carnet d’adresse mais il faut savoir que pour durer il faut viser une facturation à 300€ HT / jour. En dessous de ce palier l'activité risque de ne pas être rentable et permettre à l'indépendant de vivre correctement. Finalement, pour arriver à vivre en tant que graphiste freelance indépendant, il faut être un bon gestionnaire, choisir les projets intéressants, mais qui vous permettront d’obtenir une bonne rémunération au vu du temps passé. Cela passe par une bonne maîtrise de votre facturation. Attribuer un nombre de jour suffisant pour chaque projet sur lequel vous vous engagez. Enfin, chaque expérience est différente, les chiffres d'affaires mentionnés vont de moins de 3000€ à plus de 100 000€.
Graphiste ? Vous avez besoin d'un imprimeur ? Profitez de 58€ de réduction de bienvenue En exclusivité, chez Exaprint, pour les pros des arts graphiques*
*Chaque nouvel inscrit venant de la part du site KobOne dispose d'un crédit de 58€ lors de sa première commande. Pour profiter de votre remise de bienvenue merci d'utiliser le code exclusif précisé sur la page d'inscription spéciale.

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos collègues graphistes  !