Histoire et création de la découpe laser

La découpe laser : l’effet dentelle

Nous ne devons pas aller très loin pour arriver à la genèse de la découpe laser. Cette technique d’impression est l’une des plus récentes. Saviez-vous que le premier procédé de découpe au laser date de 1979 ? Alors que le letterpress fait écho aux plus anciennes techniques de l’impression traditionnelle, la découpe laser est une finition bien plus récente, puisque comme son nom l’indique, elle a dû attendre la découverte du laser. Et ce n’est autre que notre tout autant très cher ami Albert Einstein (oui, on l’aime autant que Gutemberg), qui dévoile au grand jour en 1917, le principe de l’émission stimulée, qui est la base de fonctionnement d’un laser. Dès lors, les évolutions fusent à vitesse grand V. En 1950, le prix Nobel Alfred Kastler présente un système de pompage optique. Mais c’est en 1961 qu’a lieu la première émission laser, ce dernier étant principalement fait de gaz, suivi du tout premier laser à liquide. En 1967, P. Houlcroft sculpte une plaque d’acier inoxydable à une vitesse de 1m/min, avec un laser CO2, et imagine la première tête de découpe. En 1979, la société italienne Prima Industrie a inventé le premier procédé de découpe au laser 3D avec un système de rotation de 5 axes. Il est à noter que bien d’autres grands scientifiques ont apporté leur pierre à l’édifice de la découpe laser.  

Et aujourd'hui quelles sont les applications dans le secteur de l’imprimerie ?

Très appréciée pour un rendu graphique et moderne, la découpe laser permet de jouer sur les volumes et les ombres en découpant la matière grâce à une grande quantité d’énergie générée par un laser. En plus, la découpe laser apporte une touche de luxe et un rendu unique. Il existe un large éventail de matériaux qui peuvent être coupés avec un laser : bois, plastique, carton, textile… La sortie d’un laser de forte puissance est dirigée à travers une optique, faisant fondre le matériau. Les machines de découpe laser fonctionnent à partir de commandes numériques, sur la base des informations topographiques contenues dans un fichier vectoriel. Le concepteur saisit toutes les informations – matériau, épaisseur, forme – qui sont alors envoyées à la machine. Il est bon de savoir que le laser crée sur le verso un dépôt brun au niveau de la découpe. Pour un rendu optimal, il est donc préférable d’utiliser un papier de couleur ou un dos imprimé qui permettra d'atténuer très efficacement ce léger dépôt.
Besoin d'un graphiste pour créer votre logo, flyer, plaquette ? Déposer une annonce Devis 100% gratuit - sans inscription - recevez 10 propositions en moyenne
Article co­-écrit dans le cadre du partenariat KobOne / Exaprint

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos amis graphistes !