Histoire et création du letterpress

Le letterpress, la success story de la plus ancienne des méthodes d’impression

Le letterpress est très à la mode aujourd’hui, mais saviez-vous qu’elle était l’une des plus anciennes méthodes d’impression utilisées ?

Comme bien souvent dans les histoires d’invention, les Hommes, les pays, les peuples, voire même les continents se chamaillent la paternité de ces dernières. Mais comme pour beaucoup d’inventions, le letterpress est le fruit de partages et d’échanges des savoirs, de développement des civilisations et de multiples évolutions.

Alors reprenons depuis le commencement. Le letterpress est l’une des plus anciennes méthodes d’impression utilisées. La technique consistait à presser des caractères en bois ou en plomb préalablement encrés, contre le papier.

C’est la technique originelle d’impression depuis la création de l’imprimerie jusqu’au milieu du XXe siècle, avant qu’elle ne tombe peu à peu dans l’oubli pour laisser place à l’offset, puis au numérique.

À ce titre, on associe bien souvent la naissance du letterpress à notre très cher ami Gutemberg au XVe siècle. Mais si l’on veut être précis, on peut s’amuser à remonter un peu plus loin dans l’Histoire. En Asie, les premiers textes reproduits par xylographie (impression de feuillets entiers à l’aide de planches gravées) ont vu le jour plus de six siècles auparavant, et les premières impressions typographiques sont antérieures de plus de quatre siècles.

En Orient, on connaît déjà les caractères mobiles et en Occident, on utilise les presses à vis pour imprimer sur du tissu. Alors rendons à César ce qui est à César : le monde a inventé la typographie, l’Orient en est le précurseur, et Gutemberg, le développeur de génie, qui a compris l’intérêt de la mécanisation du procédé d’imprimerie couplé à l’usage du papier.

Et aujourd’hui, comment ça marche ?

Le letterpress est une technique d’impression qui utilise le principe du relief (débossage).

Les machines utilisées sont des presses typographiques anciennes et l’impression est réalisée souvent en tons directs.

Imaginez un tampon encreur. Les documents sont d’abord traités par informatique et transformés en clichés photopolymères (plaques gravées).

Fixée sur la machine, chaque plaque est imbibée d’encre puis frappée avec plus ou moins de force. Avec la pression de la plaque sur le papier, on obtient l’impression et le relief.

Cette technique traditionnelle d’impression, très appréciée dans les pays anglosaxons, redevient ultra-tendance en France.

Bien qu’un peu coûteuse, elle est idéale pour les impressions en faible quantité. Elle procure un effet noble, original grâce au relief, et s’inscrit parfaitement dans la tendance du vintage.

 

Besoin d’un graphiste pour créer votre logo, flyer, plaquette ?
Déposer une annonce
Devis 100% gratuit – sans inscription – recevez 10 propositions en moyenne

Article co­-écrit dans le cadre du partenariat KobOne / Exaprint

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos amis graphistes !

Partages
KobOne
About 
Code de réduction : CARD5*
OFFRE SPECIALE EXAPRINT
-5€ Epargnez-vous la précipitation de dernière minute, préparez vos cartes de voeux Exa-Bigfoot-5euroscartedevoeux
Découvrir l’offre
Combien vendre la création d’un flyer
Outils et Services freelances
KobOne-calculflyer
Utilisez notre calculette pour estimer au plus juste combien vendre votre création de flyer
Faire une simulation