Thomas Thelliez

Interview & présentation

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Mon travail consiste à concepter et à rédacter des campagnes de publicité pour tout type de client sur tout support. L'avènement du digital m'oblige également à doigter de trop nombreuses personnes.

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Je prête mes neurones à des agences de publicité et à d'autres entités au positionnement parfois étrange, résultant de mutations génétiques initiées par des bouleversements économiques. Je souhaiterais travailler pour plus de (bonnes) agences de pub sur plus de (bons) briefs. Mais je veux surtout redevenir salarié pour bénéficier à nouveau des nombreux avantages qu'offre une structure dédiée à la production d'idées, comme le fait de pouvoir me consacrer exclusivement à mon coeur de métier. Et puis boire des cafés avec les collègues, c'est chouette.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

On n'a guère le temps de se poser des questions existentielles dans ce métier. Pour durer, il faut se concentrer sur celles qui permettent d'enclencher le processus créatif qui débouchera sur la bonne idée. Et ne pas se laisser envahir par celles provoquées par le stress, la peur de l'avenir, l'effondrement du cours boursier de WPP etc.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

J'ai eu la chance de faire une super école, unique en France, qui forme les CR et les AD ensemble : Sup de Création. Après concours, elle donne toutes les bases du métier contre 6 000 € l'année (X 2). On peut faire sans mais ça vaut le coût. Ensuite, comme pour tout, on apprend beaucoup sur le tas.

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Je n'ai pas d'admiration pour les publicitaires. Par contre, j'en ai beaucoup pour certaines marques. Apple, Ford, Free... L'innovation et la créativité sont clairement de leur côté.

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

En premier lieu, mon cerveau. Celui de mon partenaire de jeux aussi. J'adore le ping-pong. Crédibilité oblige, je trimballe un MacBook Pro Retina dont je n'utilise pas 10 % des capacités. Word est mon meilleur ami, à égalité avec Google. Un peu de CS6 aussi, histoire de perfectionner une accroche sur une maquette. Le top ? Un bon bloc de papier et un crayon. On n'a encore rien trouvé de mieux pour réfléchir.

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

Ah, l'inspiration... Elle vient de tout, de rien, on ne sait comment, ni pourquoi, ni quand. La vie, les gens, les discussions, les délires entre potes, les voyages, les expos, le ciné, le web et parfois, un truc irrationnel qui semble tout droit sorti d'un coin du ciboulot. Une pureté toute relative car forcément dictée par une expérience, un rêve oublié, un fantasme, un souvenir d'enfance, un traumatisme... L'être humain ne maîtrise que 10 % de ses capacités cérébrales. Je vais tenter les 11.