Olivier Letellier

Interview & présentation

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Je réalise tous types de documents graphiques qui donneront une cohérence à l'ensemble des supports de communication de mes clients.
J'assure l'ensemble de la fabrication : création graphique, mise au net (éxécution) et suivi de fabrication.

Mes domaines de compétences :
Communication institutionnelle : rapport d'activité, plaquette, dépliant, brochure, journaux (interne et autres), panneau + stand d'exposition, signalétique…
Communication culturelle : affiche, flyer, programme…
Communication point de vente : PLV, stand…
Packaging : grande distribution, cosmétique, spiritueux, vin, luxe…
Identité visuelle : logotype, charte graphique…
Web : design de site internet, bannière, newsletter.

N'hésitez pas à consulter mon site portfolio : www.oletellier.com

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Je travaille pour tous types de clients dans tous les domaines ; agroalimentaire, industrie, sport, restauration, association, collectivité, culture, édition… principalement en print…
J'aimerais développer mon activité sur plus de projets dans le domaine culturel (édition, exposition, musique) ainsi que dans le domaine viticole et spiritueux.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

J'adore mon métier et aussi utiliser l'outil informatique. En revanche le revers de la médaille c'est qu'à cause (en partie) de ce dernier le métier de graphiste se trouve dévalorisé. beaucoup de gens pensent que l'on peut faire du graphisme soit-même sans aucune connaissance préalable… à la fois technique, mais aussi pour ce qui est de la composition, du respect de certaines règles (mise en page, couleurs, images, typographies, etc.). De ce fait beaucoup de personnes s'improvisent graphistes et proposent des prix défiant toutes concurrences qui sont loins de la valeur réelle du travail éffectué pour un résultat digne de ce nom. Ces personnes ne se rendent pas compte qu'elles cassent le marché. Mise à part l'uitilisation de l'ordinateur, le travail d'un graphiste c'est aussi de vendre de la matière grise (des idées, des concepts, une vision…) et celà a un prix…
La technologie est formidable, mais elle a tendance à niveller vers le bas des connaissances qui faisaient que le métier de graphiste était reconnu au même titre qu'un médecin, qu'un ébéniste, qu'un maître verrier, qu'un architecte, etc.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

Après des études dans les industries graphiques durant 4 ans et avec une expérience professionnelle de 5 ans comme photograveur (en traditionnel), j'ai choisi avec l'arrivée de la PAO d'évoluer au sein d'importantes agences de design graphique à Paris. J'y ai acquis une solide expérience en tant que maquettiste exécutant (mise au net comme disent nos amis belges) aussi bien en packaging, édition, catalogues, chartes graphiques, etc. C'est avec mon arrivée à Strasbourg en 1998 que je suis devenu graphiste créa/éxé. J'ai pu mettre à profit mes acquis au sein d'une agence de conseil en communication et accroître chaque jour mon sens créatif, face à des clients très différents (Hansgrohe, Fischer, Heineken, Région Alsace, CUS, Eurockéennes de Belfort, CCI de Strasbourg, Sofedis, Supermarchés Match, etc.), dans tous les domaines graphiques (identité visuelle, édition, communication culturelle, packaging, communication point de vente, communication institutionnelle, etc.). La demande et l'évolution du graphisme m'a incité à évoluer vers le multimédia. Je suis aujourd'hui titulaire d'une qualification d'Infographiste Multimédia (Webdesigner) – niveau III (bac+2 / BTS).

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Au départ en tant que passionné de musique et collectionneur de disques vinyls, j'ai toujours admiré les pochettes de ces derniers. En particuliers le travail du graphiste anglais Peter Saville pour le label Factory records à Manchester. Ensuite ma passion pour la typographie est venue des pochettes de disques réalisées par Reid Miles pour le label de jazz américain Blue Note. J'admire également le travail des graphistes comme Josef Müller-Brockmann, David Carson, Rolf Rappaz, Neville Brody, Vaughan Oliver, le collectif Bazooka et bien d'autres…
L'architecture m'intéresse également. J'aime les travaux d'architectes comme Alvar Aalto, Alvaro Siza, Renzo Piano, Richard Rogers, Zaha Hadid, Frank Gehry, Le Corbusier (évidemment)…

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

La suite Adobe (InDesign, Illustrator, Photoshop et Fireworks). Je maîtrise également Powerpoint, Word et il m'arrive d'utilisé Excel (rarement). Je connais également Flash ainsi que les animations gif (que je fais sur Photoshop).

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

Je consulte tous les jours des sites, blogs et communautés autour du design et de la création. Je lis également le magazine Étapes.