Ellen Guyot

Interview & présentation

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Pour me mettre dans une case un peu sérieuse, on peut dire que je suis une "illustratrice généraliste". En fait pour être plus exacte, je suis une dessinatrice. C'est ce que je fais tous les jours, et bien que le terme soit très large, c'est la meilleure définition que je puisse donner à mon travail.
Cette compétence très large me permet d'une part, d'être adaptable à plusieurs domaine créatifs, et d'autre part de ne jamais m'ennuyer.

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Je travaille aujourd'hui principalement pour la mode et la communication. J'ai designé les motifs et illustré des collections pour des marques de textile principalement enfants (par exemple IKKS ou Sorry 4 The Mess) tout en faisant des affiches illustrées pour des festivals ou des événements.
J'écris actuellement ma première Bande Dessinée, et je rêverais de travailler pour des domaines plus narratifs du dessin, comme le Jeux vidéo, ou le cinéma.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

J'adore mon métier, parce qu'il est varié, et que j'apprends tous les jours grâce à lui. La partie la plus compliquée à mon sens se situe au niveau du démarchage. Les périodes de recherche de clients sont très compliquées pour moi parce qu'elles m'éloignent de ce que je considère comme mon coeur de métier.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

J'ai été formée par l'Ecole Pivaut, à Nantes, dans la section illustration et bande dessinée. C'est une formation très axée autour du dessin académique, qui poussent ses élèves à apprendre de nombreuses techniques organiques. On en sort avec de solides compétences visuelles, et en particulier donc dans le dessin à la main.
Par la suite j'ai été stagiaire pendant six mois de la fantastique équipe de style d'IKKS Boy. J'y ai apprit la rigueur, et "la proffessionalisation de la créativité". Les délais très court, et les contraintes de développements imposées par toute la chaine du produit (coût, technique, ethique...) m'ont réellement forgée, j'ai comprit l'importance des finitions, et du dialogues avec les partenaires. ces deux aspects me servent énormément aujourd'hui.

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Parce que je travaille pour plusieurs domaines, j'ai des références très variées. La découverte de Mike Mignola, le dessinateur de Hellboy, a été un choc graphique pendant mes études et puis il y a eut aussi Manu Larcenet avec Blast. Je suis fascinée par Matisse, un peu aussi par Miro. Les cultures orientales me touchent beaucoup, les estampes japonaises, les arts textiles hindou et du Moyen-orient, sont une constante source d'inspiration. Et puis il y a le cinéma, là je peux pas en citer vraiment, il y a trop de choses géniales tout le temps dans les films et dans les séries. Des cadrages, des personnages, des couleurs, des émotions...

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

Je commence presque toujours par dessiner à la main, avec des encres, ou du graphite, voire un mélange des deux. J'adapte ensuite cette base traditionnelle à l'ordinateur pour qu'elle puisse se plier aux contraintes de l'impression (papier ou textile en fonction de mes clients). Pour cette étape j'utilise la suite Adobe, en y piochant le logiciel dont j'ai besoin en fonction des cas (Photoshop, illustrator, Indesign..). Le résultat peut donc varier, il peut être traditionnel, mi-numérique, mi main, et dpuis peu je teste des choses en tout numérique. Je me suis construit une presse pour la sérigraphie, et elle fonctionne mieux avec des applats bien nets, donc j'explore un nouveau rendu graphique travaillé presqu'uniquement sur logiciels.

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

Comme beaucoup de gens de ma génération, j'ai une culture très internet mais je lis aussi beaucoup. Je me nourris principalement d'histoires, et finalement assez peu d'images. Je passe du temps sur des sites comme bestreet, unrated, je regarde beaucoup les silhouettes mode sur Pinterest (d'ailleurs super pour le charadesign), urban outfitter, asos. Des trucs pas trop marqués assez sobres pour pouvoir partir d'une base neutre et y ajouter ma personnalité. Sinon je vais à un maximum d'expo, et de vernissages, pour des artistes que j'aime, mais aussi pour voir des choses qui me sortent de ma zone de confort. C'est là que je découvre le plus. Et j'ai presque tout le temps un carnet de croquis, pour "prendre en note" les formes et les personnes que je rencontre. Mais il est secret peu de gens peuvent le voir. Je finirais en disant que j'écoute beaucoup de musique, de plein de styles différents, parce que l'important c'est le message.