Nadja Raskovaloff

Interview & présentation

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Mon activité est éclectique et varie en fonction des projets car je suis passionnée par plusieurs champs qui gardent néanmoins une constante que je pourrais résumer par l'esthétique visuelle.
Issue d'une formation artistique après avoir passé mon enfance à dessiner, je me suis intéressée à la photographie argentique, puis à la photo numérique, et de fil en aiguille je me suis passionnée pour la retouche photo, la création graphique numérique, le web design et la programmation web.
Ce que j'aime par dessus tout, c'est mener un projet graphique de A à Z, du logo au site Internet en passant par l'identité visuelle et la conception de la charte graphique. 

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Pour l'instant  je travaille surtout pour des PME et des associations. Ce que j'aime avec les petites structures c'est de maîtriser la chaîne graphique du début à la fin, et d'optimiser l'ensemble des documents et médias produits pour un résultat cohérent, propre, et pratique.
Je serais curieuse de travailler avec des collègues, des développeurs web expérimentés ou des directeurs artistiques confirmés car je suis sûre qu'ils pourraient m'apprendre beaucoup de choses passionnantes.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

D'abord je suis très curieuse de voir ce que va devenir le web dans les années qui viennent, avec l'essor des médias mobiles comme les smartphones et les tablettes, l'Internet est en train de se repenser complètement. Les technologies et les codes évoluent rapidement donc j'essaye de suivre le mouvement au niveau technique de près, et les modes graphiques de loin (je suis plus dans une logique pérenne que fashion, sans pour autant tout rejeter en bloc).
Je suis aussi à la fois enthousiasmée par les possibilités de télétravail qui permettent de travailler de chez soi avec son matériel et sa configuration informatique et évite de perdre du temps et de polluer avec des trajets quotidiens et inquiète au niveau de la concurrence à bas prix venant des pays dont le coût de la vie est plus bas. J'espère que la carte de la proximité, associant télétravail + réunions de travail me permettra d'avoir les avantages de ce mode de travail sans pâtir de cet inconvénient.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

Après avoir fait des études artistiques, j'ai fait une formation d'une année de Graphiste Web Designer avec l'INFA de Marseille. Je connaissais déjà un peu l'infographie et le web design que j'avais jusque là pratiqué en amateur et cette formation m'a permis de corriger les mauvaises habitudes que j'avais pu prendre tout en élargissant considérablement le champs de mes connaissances et de mes possibilités, tant au niveau du web qu'au niveau du print. J'ai une meilleure vision de ce qu'attend un client ou une équipe de communication visuelle, ce qui me permet d'anticiper au mieux leurs besoins et de mettre mon ego de côté. Cette formation INFA m'a également permit d'avoir une vision d'ensemble de la chaîne graphique et du processus de création d'un site web, avec une idée précise de toutes les étapes permettant d'aboutir à un produit fini, propre et fonctionnel, facile à ajuster et à maintenir.

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Mes références dans cette profession sont les professeurs que j'ai eu à l'INFA, les amis que j'ai gardé de cette formation, et des personnalités du web. Je suis tout particulièrement Chris Coyier sur son site css-tricks.com et Matt Doyle sur elated.com. 
Visuellement, les gens qui m'ont le plus marqué sont les peintres Larry Rivers, Sigmar Polke, Gerhard Richter, Delacroix et tous les peintres de la figuration narrative. Ils ont tous des choses à nous apprendre sur la couleur et la perception.
Personnellement, ce sont des écrivains qui m'ont le plus marqué :  Gide, Genêt, Rezvani 

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

Pour le web, j'utilise un éditeur de texte que j'adore, Sublime Text, que j'ai configuré aux petits oignons grâce à la multitudes de plugins disponibles. Je sais utiliser Dreamweaver mais je trouve que le code généré est brouillon et difficile à maintenir et à mettre à jour.
Pour le print j'ai beaucoup utilisé (et j'adore) la suite Adobe. Mais je ne suis pas trop d'accord avec la philosophie d'abonnement qu'ils ont mis en place ces dernières années alors je me tourne de plus en plus vers les équivalents libres comme GIMP, INKSCAPE, SCRIBUS... Une fois le premier choc (esthétique et ergonomique) passé, on s'y habitue et on se met même à apprécier des fonctionnalités absentes des logiciels Adobe. 

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

Dans mes favoris il y a Codepen, JSfiddle, Alsacréation, Codrops, Dribbble, DeviantArt, Pinterest...