Fête du travail gratuit : pourquoi les graphistes appellent au retrait du concours « Créez l’affiche de La Fête du Cinéma 2017 »

Le 6 janvier, la Fédération Nationale du Cinéma Français a ouvert un concours appelant à créer l’affiche de la Fête du Cinéma 2017. Au gagnant, on promet 5000 euros tandis que les neuf autres finalistes gagnent un an de cinéma gratuit. Le concours se termine le 2 février et une centaine d’affiches sont déjà visibles sur le site dédié au festival. Or avec une participation aussi élevée et de telles récompenses, ce n’est pas tant le cinéma qu’on va fêter, mais bien le travail gratuit ! Avec le groupe Fête du travail gratuit, égrainons les raisons de la colère des graphistes.

Un mépris du savoir-faire

On peut excuser la naïveté de certains confondant le travail d’un graphiste avec les travaux d’un amateur. Mais, la FNCF peut difficilement passer pour une ingénue sur ce terrain. Le graphisme est un métier créatif à part entière, comme il en existe dans le milieu du cinéma. Un métier qui ne se résume pas à la livraison d’un produit fini et nécessite plusieurs étapes. Du brainstorming au brief avec le client, en passant par les enquêtes sur le public visé et la recherche des nouvelles tendances, le processus créatif demande une réelle collaboration avec le client et un temps de travail certain.

Une dévalorisation du travail

En tant que travailleur indépendant, le graphiste freelance peut valoriser le processus créatif auprès de son client. Il n’en est rien sur des appels d’offres dissimulés sous la forme de concours. Là, seules les affiches abouties sont considérées. Or quand on omet le travail réel au profit du produit fini, on entretient la bulle du travail spéculatif. A mesure qu’augmente le nombre de graphistes travaillant gratuitement, on accroît les exigences et on occulte toujours plus la somme de travail réel. Sans aller jusqu’au « jeudi noir » des graphistes, on peut tout de même s’interroger sur les dégâts qu’une telle bulle spéculative pourrait provoquer à long terme.

Une mise en compétition des travailleurs

En voulant « ouvrir [un] appel d’offre au plus grand nombre » et donner leur chance aux « nouveaux talents », la FNCF semble faire une fleur aux plus jeunes qui veulent se faire la main. Profitant d’une forte concurrence sur le marché, le concours parvient à mobiliser une main d’œuvre prête à tout pour rentrer dans le sérail. Une attitude que la Fête du travail gratuit juge « malhonnête » et « sale ». Contre les tentations, le groupe entend donc protéger les débutants, en leur faisant voir leurs forces et les alternatives possibles pour constituer un book.

Vous faites la sourde oreille : nous crions plus fort

« Nous avons agi assez naïvement et n’avons pas du tout anticipé la réaction des graphistes, dont nous ne connaissions pas la problématique professionnelle » déclarait le délégué général de la FNCF. Après les nombreuses interpellations sur les réseaux sociaux, la fédération doit être mieux informée. Pourtant, elle ne se résout toujours pas à retirer son concours. Le message aurait-il du mal à passer ?
2400 personnes ont signé la pétition Paye ton affiche.
Avec votre voix, la FNCF n’aura plus aucune excuse pour faire la sourde oreille.

Participez à la pétition :
Je signe
2 435 créatifs ont déjà signé cette pétition

Pour plus d’infos sur le sujet et contexte général :

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos amis graphiste et créatifs !

KobOne
About 
KobOne c’est plus de 75 000 professionnels inscrits qui viennent s’informer sur leurs statuts ou problématiques techniques. Trouvez le meilleur créatif pour votre projet. Faites le mix parfait entre expérience, prix et références.
250 cartes de visites SoftTouch + Vernis 3D gratuites
OFFRE DE NOTRE PARTENAIRE EXAPRINT
Gratuit 250 cartes pelliculées mat Soft Touch + Vernis sélectif 3D recto Exa-Bigfoot-PelliculageSoftTouch_250_GRATUIT
Je profite de l'offre
Calculez le tarif de création d’un logo
Outils et Services freelances
KobOne-calcullogo
Outil gratuit de génération d’un devis de création de logotype professionnel
Découvrir l’outil