Méthode & conseil

Film d’entreprise : les points essentiels pour réaliser un film institutionnel efficace

Film d’entreprise : les points essentiels pour réaliser un film institutionnel efficace
Depuis les Frères Lumière jusqu’à l’avènement de YouTube en passant par les vidéo- clips, la puissance de l’image ne s’est jamais démentie et les technologies n’ont cessé de progresser. Aujourd’hui, l’intégration d’un film d’entreprise dans une stratégie de communication n’est plus un luxe, mais un passage obligé. Pour autant, et Lire la suite

Besoin d’un créatif professionnel?

Des offres qualifiées Réponses en -12h

Film d’entreprise : les points essentiels pour réaliser un film institutionnel efficace

Depuis les Frères Lumière jusqu’à l’avènement de YouTube en passant par les vidéo- clips, la puissance de l’image ne s’est jamais démentie et les technologies n’ont cessé de progresser. Aujourd’hui, l’intégration d’un film d’entreprise dans une stratégie de communication n’est plus un luxe, mais un passage obligé. Pour autant, et bien que les procédés de réalisation se soient beaucoup démocratisés, un film efficace répond toujours à certaines normes tant sur le plan créatif que technique. Tour d’horizon des quelques principes à respecter pour aboutir à un film d’entreprise digne de ce nom…

Besoin de créer un film d’entreprise ?
Demander un devis (gratuit)
Recevez 10 devis en moins de 12h

Définir un objectif précis

Ce n’est pas parce qu’à l’ère de la toute puissante vidéo, un film d’entreprise est devenu un élément quasi incontournable d’une campagne de com, que celui-ci doit être bâclé ou improvisé. Le risque est en effet de provoquer plus de mal que de bien, en provoquant le fameux « bad buzz » qui, en quelques minutes peut détruire une image que les communicants ont mit des années à bâtir.

La conception et réalisation d’un film corporate représentent donc un véritable projet d’entreprise dont la première étape consistera à répondre à deux questions : pourquoi faire ce film, et à qui le destine-t-on ?

  • A-t-il donc vocation à communiquer en interne ou en externe ?
  • Est-il au service d’un produit, d’une marque, d’une entreprise… ?
  • Sa finalité réside-t-elle dans l’information ou dans la séduction ?
  • Ce film doit-il assurer la promotion d’un service, d’un produit, d’un concept ou a-t-il pour finalité de créer ou consolider une notoriété, un positionnement, une image de marque ?
  • Doit-il affirmer où revendiquer des valeurs ?
  • Sa mission est-elle pédagogique, au service d’intérêt général ?

Les bonnes raisons de concevoir un film sont pléthores ; et toutes sont légitimes ! Il faut simplement garder à l’esprit qu’un bon film répond à seulement un objectif à la fois. Il est donc primordial de le définir de manière très claire.
Puis, l’émergence de l’objectif entraînera naturellement celle de la cible : actionnaires, board, collaborateurs, clients, fournisseurs, investisseurs, grand public…

Quand auront été précisément définis le « pourquoi ?» et le « à qui ?», le temps sera venu de s’interroger sur le « comment ? »…

 film-interview-devis

Adopter LE bon concept créatif

Alors que fabriquer un film se démocratise au fil des ans, devenant plus rapide et moins coûteux, l’imagination doit rester au pouvoir ! La touche créative de votre film institutionnel sera l’élément différenciant : celui qui, en trente secondes comme en quarante minutes, saura puissamment ancrer vos valeurs dans l’esprit des téléspectateurs, véhiculer votre culture d’entreprise, convaincre de votre savoir-faire, partager vos passions, vos convictions, vos engagements…

La réclame est morte ; vive le content marketing et le story-telling ! Ce sont les nouveaux outils de « fils narratifs » qui, peu à peu remplacent le marketing traditionnel qui se positionnait au plus près des attentes du consommateur. Avec le content marketing (marketing de contenu) et le story-telling (l’art de raconter une histoire), le scénario du film se construit en allant toujours chercher le consommateur… Mais en s’adressant avant tout à l’humain !

Ainsi le film corporate n’est pas simplement composé d’un contenu visuel. Il raconte l’histoire des acteurs de l’entreprise : celle d’une équipe qui parle de son quotidien avec passion qui décrit un projet à succès, qui évoque un événement spécifique…

L’univers de l’entreprise est dévoilé au travers de tout ce qu’elle a de plus humain et en exploitant les dimensions sensorielle et émotionnelle. Seront alors habilement captés l’expression d’un visage, un geste expert, une scène fédératrice qui réunit des collaborateurs… Tout ce qui est générateur d’émotion et évoque le partage, le lien, la coopération positive, bref, tous ces facteurs mémoriels qui interpellent et gravent dans nos subconscients le projet, le service ou l’histoire de l’entreprise.

film-reportage-entreprise-devis

Ne rien laisser au hasard…

Parce que plusieurs solutions en ligne promettent aujourd’hui à tout un chacun de « de créer tous types de vidéo, sans aucune compétence technique » la tentation existe d’utiliser cette facilité comme prétexte à une histoire insipide. Un véritable projet professionnel, qu’il soit confié aux équipes internes, à une agence de communication ou à un prestataire spécialisé (intervenant free-lance ou agence de production), requiert les étapes suivantes :

  • La définition du cahier des charges
  • L’écriture du synopsis et du scénario.
  • Le repérages des lieux de tournages.
  • La définition des moyens techniques et humains,
  • Le découpage technique,
  • Le casting,
  • Les prises de vue, la mise en scène, les séances de tournage des différents plans,
  • L’enregistrement des voix-off,
  • Le montage,
  • La captation et l’intégration des sons, bruitages, musiques…
  • Le visionnage des rushs et les éventuelles retouches de la maquette,
  • L’adaptation au support (DVD, Blu-ray, WebTV, cinéma…),
  • La diffusion.

Attention enfin à ne pas « craquer » pour des techniques ou du matériel en vogue qui serviront de prétexte à l’histoire. C’est plutôt – à l’inverse – le scénario qui doit induire le choix des techniques et des expertises métier

Ainsi, par exemple, le motion design qui mêle l’animation graphique à votre vidéo repousse sans conteste les limites de la créativité. Pour autant… Trop d’animation tue l’animation, et la technique ne se prête pas forcément à tous les concepts créatifs. Il peut alors être judicieux de ne l’utiliser qu’avec parcimonie, mixé avec d’autres techniques vidéo plus traditionnelles…

30€ offerts sur vos impressions en ligne
Je m’inscris et j’en profite !
Valable lors de votre 1ère commande chez Exaprint avec le code KOBONE20 *

*Chaque nouvel inscrit venant de la part du site KobOne dispose d’un crédit lors de sa première commande. Pour profiter de votre remise de bienvenue merci d’utiliser le code exclusif précisé sur la page d’inscription spéciale.

Cet article vous a plu?

Merci de le partager auprès de vos amis freelances !