Grille de tarifs 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 ... etc

Grille de tarifs 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 ... etc
Bienvenue sur le forum réservé aux graphistes professionnels ! Métier plaçant la créativité au premier plan, le graphisme est à ce jour l'un des métiers où la demande est la plus forte. Cela a juste titre puisque que le graphiste professionnel est amené à travailler pour de plus en plus de secteurs professionnels diversifiés. Journalisme, imprimerie, création multimédia, industrie tertiaire, agences publicitaires, etc... Chacun de ces métiers se retrouve un jour ou l'autre à la recherche d'un ou des graphiste(s).

Vous êtes un freelance et/ou salarié professionnel graphiste ? Que vous soyez nouveau dans ce métier ou un travailleur confirmé, vous pouvez à tout moment vous retrouver devant un questionnement en rapport avec votre travail et dont la réponse se laisse désirer... C'est ici que nous intervenons ! Avec une communauté composée de centaines de membres salariés et freelances graphistes, nous sommes à même de vous apporter les réponses à vos problèmes professionnels. N'hésitez pas à déposer votre/vos question(s). Merci aussi d'user et abuser avant de la fonction recherche du forum afin de gagner du temps, votre question à surement été déjà posée récemment.

Quelles sont les grilles tarifaires d'usage cette année pour les graphistes en freelance ? Quel est le salaire moyen d'un salarié professionnel graphiste ? Quel statut est le plus avantageux lorsque l'on démarre en tant que freelance ? Quels outils gratuits et/ou payants sont à la disposition des graphistes professionnels ? Voici quelques questions déjà présentes sur le forum et que vous pouvez visiter à votre guise. N'hésitez pas à enrichir cette liste de vos propres questions, la communauté est à votre disposition !

Les graphistes freelances viennent ici échanger sur leurs problématiques métiers, questions sur les tarification, devis et taux journalier moyen. Postez et répondez aux questions techniques ou juridiques des graphistes indépendants et salariés inscrits. Vous pouvez aussi utiliser notre calculateur de prix de logo pour avoir une première méthode de définition de prix. Si vous souhaitez calculer votre TJM utilisez notre simulateur de "salaire" freelance. Enfin postez vos créations en cours, logo , identités visuelles pour solliciter les avis et remarques des graphistes professionnels connectés.

Vous avez besoin de recruter un graphiste? Postez une annonce d'emploi ou mission free dans la rubrique "Jobs" pour obtenir des devis.
Avatar du membre
Goanna
Rang 7
Rang 7
Messages : 405
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par Goanna » lun. 28 sept. 2009 12:57

Juste pour info: Parce que comme bcp, moi aussi jusqu'à maintenant je faisais l'impasse sur la cession de droit, j'ai commencer a sérieusement y réfléchir.

Je fonctionne maintenant de la façon suivante :
- DEVIS : je met le detail de la prestation et la valeur en euros de chaque poste et une ligne "Cession de droits d'auteur, sur une durée de 2 ans, au niveau européen et sur support web uniquement >> compris dans la prestation (voir art. ...dans les CGV)
- CGV : j'ai ajouter un article qui dit entre autre : Prix et cession de droit d'auteur
le prix journalier de la prestation est de 500 euros HT
cr'eation et r'ealisation : 70% soit 350 euros HT en 2009
cession de droit d'auteur : 30% soit 150 euros HT en 2009
je remet la mention "Cession de droits d'auteur, sur une durée de 2 ans, au niveau européen et sur support web uniquement"
et j'ajoute:
La valeur de la cession de droit sera réévaluée et renégociée à échéance de celle-ci
- sur la facture :
une ligne cession de droit ou je reprend "Cession de droits d'auteur, au niveau européen et sur support web uniquement. Cette cession de droit est valable a compter de la date de facturation sur une durée de deux ans. Au delà elle sera réévaluée et renégociée."
j'ajoute aussi
" Valeur de la cession de droit actuelle sur cette prestation, valeur incluse dans la prestation : 30% du tarif journalier soit ...€"

Après si quelqu'un a la meme chose mais mieux écrit je suis preneur

Avatar du membre
yosh
Rang 11
Rang 11
Messages : 5530
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : PARIS

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par yosh » lun. 28 sept. 2009 12:57

pour faire simple, quand je faisait des sites web, cartes etc, la cession était formalisée mais incluse dans le devis.

Après sur des presta ou le nombre de jours était clairement déconnecté de l'usage (genre un logo fait un 1 jour pour une société nationale) je cédais des droits séparément, et souvent plus conséquent que la presta en nombre de jours.

il faut essayer d'estimer le profit qui sera tiré de ton œuvre en quelque sorte, et oui c'est difficile car il n'y a pas de règle. Par ex pour un logo 300-500€ me semblaient correct pour une PME à diffusion natinale, ça n'est pas très élevé mais ça me semble dans le marché.

Le tout déjà c'est de MONTRER qu'il y a des droits d'auteurs, de les formaliser et de les encadrer.
1) parceque logiquement c'est la seule façon légale pour le client d'exploiter son œuvre
2) parceque c'est bien de montrer que ça existe et que notre métier marche comme ça, même dans le cas d'une cession intégrée, et si tt le monde s'y met ça changera un peu
3) parceque c'est plus facile d'avoir tout délimité pour éviter les dépassement et faciliter les renégociations.

Avatar du membre
Beaulys
Rang 8
Rang 8
Messages : 1193
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : BESANCON

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par Beaulys » lun. 28 sept. 2009 15:13

Pour ma part, c'est un peu similaire, je m'y prend de deux façons :

- Quand je fais la com' personnelle d'une entreprise (c'est à dire leur identité visuelle qui leur servira tout le temps tous les jours), j'inclus les droits dans mon tarif/jour, et je les requalifie... disons... deux à cinq ans plus tard.

- Mais quand je fais de l'évènementiel, là, j'essaye de me baser (assez arbitrairement je dois dire, même si je fais un minimum d'efforts pour justifier tout ça le plus logiquement possible) sur des critères de durée d'exploitation, de nombre de copies, etc... ainsi que sur mes besoins personnels, puisque c'est limité dans le temps et dans le tirage, pour évaluer une cession.

Je fais comme ça parce que je pense que ce serait complètement aberrant de faire la com' "usuelle" d'une entreprise en les forçant à compter le nombre de papier à en-tête / cartes de visites (genre "c'est 5000 exemplaires, pas plus, quand vous aurez atteint ce stade, revenez me voir") qu'ils doivent écouler.

Avatar du membre
supersanka
Rang 7
Rang 7
Messages : 439
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : Paris

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par supersanka » lun. 28 sept. 2009 19:43

Je trouve la proposition de Goana très juste et bien amenée.
Je vais reflechir à cette méthode je pense.

Je voudrais revenir sur mon post de ce matin ( j'ai ecris à l'arrach avant d'aller taffer )

>> ARBITRAIREMENT ! c'est vrai que le mot sonne mal !!

mais pour autant , c'est bel et bien UN CHOIX qui reviens à chacun de définir ( de manière abitraire donc .. )

citation houba " Haa le grand paradox ! Je rentre pas dans les détails, mais comme dit plus bas, c'est tirer par les cheveux et j'appliquerai jamais de cette manière une cession de mon travail de commande."

c'est difficile à entrevoir quand on débutes et même après, mais c'est un point important de ton travail

Je vais prendre un exemple plus commun pour essayer d'expliquer en quoi ça consiste de se créer sa propre échelle de valeur

Imagines toi que tu viens de construire une habitation ( = ta créa )
quelqu'un souhaite y habiter ( = l'exploiter commercialement )
bon tu vas pas lui donner tu va lui louer ( = ceder tes droits )
il te faut donc le montant de ton loyer ( = ton tarif de cession )

Arbitrairement donc, ( mais pas au pifomètre hein !!! attention c'est as la même chose !! ), selon tes critères tu vas juger ton habitation et fixer un prix.
( tu peux bien sûr choisir de louer à titre gratieux , mais ça ça te regardes, après tout, ton locataire ( = client ) va tirer profit de ton habitation ( travail ) et donc il te parait logique d'en avoir un retour financier )

donc pour fixer ton prix tu vas :
te demander:
- si tu proposes une maison 5 chambre avec piscine ( = un logo, une charte graphique, un site flash dynamique pour un grand compte ) ou si c'est plutôt un studio ( = flyer pour un commerçant local ) , ou encore un T2 ( un catalogue produit par exemple ) etc ...
- si tu es Le Corbusier ( = créatif reconnu ) ou un artisan lambda ( un indé comme toi et moi )
- si tu lui loues (cèdes tes droits ) pour 1 mois ou 5 ans
- si l'habitation est à Paris ( diffusion internationale ) ou au fin fond d'un p'tit village de 500 habitants( diffusion régionale )
wala ça ce sont des critères" de bases"

voila bon tu sais à peu près ce que tu vas louer , maintenant, il te faut fixer le prix par rapport à tout ça, et en toute logique si tu veux louer un T1 à Trifouilli les Oies, tu vas pas le mettre en loc à 1500 € ! bien que rien ne t'en empêche, sauf par bon sens, celui de vouloir proposer un bien à sa juste valeur.
non bon bah pour ton boulot c'est pareil, c'est à toi de trouver la bonne fourchette de prix pour que toi et ton client s'y retrouve.

Le prix du marché pour une location c'est celui que les propriétaires définissent en estimant leurs biens. Et bien ton tarif de cession, tu l'estimes en jaugeant ton boulot et ce qui en serra fait.

J'espère que mon explication n'est pas trop tordue mais je trouvait au premiers abords qu'on pouvait faire le parallèle.

A +


Message édité par : supersanka / 28-09-2009 20:18
----------------------------------------
Sanka par ci, Sanka par là :
www.odiland.fr

houba
Rang 8
Rang 8
Messages : 642
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : PARIS

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par houba » mar. 29 sept. 2009 00:56

hummm ca reste flou (grand sourire)

le prix d'une location, c'est déjà par rapport aux prix du marché.. je serai très bien louer mon appartement, y'a aucun souci, je prends le prix de mon arrondissement/quartier et lisse tout ca.

Là en vous lisant je fais un seul constat : le prix d'une cession de droits c'est du pif-o-mètre !

sérieusement, un artiste peintre qui vend un tableau, qu'il le cède à 100€ ou 5000€ c'est clairement SON histoire, qu'on l'achète ou pas. Je pars du principe que malgré notre métier graphique, nous sommes des professionnelles, donc pas des artistes.., en tout cas je me conçois pas comme un artiste, il y'a un besoin, je répond au besoin, point barre.

à mon sens, et j'espère ne vexer personne, le métier qu'on fais est estimé plus par une cote (effectif, objectif), qu'un jugement quasi égocentrique (ou modeste) de son propre travail. Il y y a un fossé immense entre le travail d'un artiste qui crée pour lui et un graphiste qui crée sur demande. Il y'a pléthore d'exemple à donner sur ça.

cession de droit, ok, pas de problème, mais attention à pas tout confondre là dedans..

Je vois une cession de droit dans le sens commercial et donc avec des objectifs, pas dans le sens j'ai fais un truc super ça m'appartiens et ca me fais chié de le filer comme ça donc je fais payé.. ou tiens il a pas tilté sur le prix de ma cession de droit donc je continue.

Bref, franchement et malgré que je sois sous pseudo ici, je parles pour moi, et jamais hô grand jamais je ferai une chose pareil.. j'admets qu'on a un métier d'art, d'une certaine façon, reste qu'on évalue et dimensionne notre savoir par rapport au client ; une demande de charte graphique, c'est un besoin qu'on transforme, pas notre vision des choses qu'on soumet (très loin de là).

Pour finir, je voulais pas entrer dans ce paradoxe, mais je vais pas non plus tourner le dos à notre profession.. donc je reste à l'écoute de vos conseils à ce niveau ; mas ça reste encore très flou non ?

houba
Julien Berlemont - développeur web - http://www.jberlemont.fr
en ce moment en CDI dév delphi / C# ;)

Avatar du membre
Yamo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18493
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : TOULOUSE

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par Yamo » mar. 29 sept. 2009 01:42

"le prix d'une cession de droits c'est du pif-o-mètre ! "

non, le prix d'une cession est calé sur les prix du marché, pondérés par la cote personnelle du prestataire, exactement comme ton exemple du loyer juste au-dessus.
si ça semble du "pif" à certains c'est qu'ils ne connaissent pas ces prix, ce qui est ton cas (et tu n'es pas le seul), point.

comme je l'ai dit j'ai déjà eu à chiffrer des extensions de diffusion, donc du pur droit, et j'ai pu trouver des indications autour de moi, dans les agences, sur les prix communément pratiqués. évidemment les choses ne sont pas complètement nettes, elles ne le seront jamais, mais on est très loin du hasard.
je vais me répéter pour la troisième fois, mais dès lors qu'on commence à s'y mettre, à être systématique, à se renseigner, on trouve, même si une méthode reste à diffuser pour tous.

je suis désolé, mais je ne peux pas laisser quelqu'un qui n'a tout simplement JAMAIS commencé à aborder concrètement le droit d'auteur dans sa facturation nous dire que c'est trop compliqué, que les facteurs sont trop flous, et que attention ne confondez pas tout, surtout quand c'est suivi par de longs paragraphes amalgamant de façon sauvage des concepts d'art, d'art appliqués et de commande (je ne préfère pas revenir sur tout ça d'ailleurs, trop à dire, et c'est pas le sujet)

si tu t'y mettais pour commencer, au lieu de débattre comme on le fait depuis deux pages ?
as-tu au moins essayé de consulter les barèmes de l'UPC dont j'ai parlé en début de sujet avant de répéter que c'est très flou?
et si tout le monde s'y mettait et participait à construire ces usages et informations dont tout le monde se plaint qu'elles manquent ?

"donc je reste à l'écoute de vos conseils à ce niveau"
oui mais tu ne les appliques pas.
commence par établir des cessions de droits pour tous tes travaux (tu n'as PAS besoin d'avocat pour ça, personne n'en a eu besoin ici), et on aura déjà posé les bases, TU auras déjà posé les bases, avec ta clientèle, et alors on pourra discuter du reste.
pour le moment, c'est du vent, et le vent c'est flou, ça j'en conviens volontiers oui.


Message édité par : Yamo / 29-09-2009 01:45
Le livre pour les graphistes > www.profession-graphiste-independant.com
Le livre pour tous les créas > www.creatif-freelance.com

Avatar du membre
pmosnier
Rang 7
Rang 7
Messages : 323
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : Paris

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par pmosnier » mar. 29 sept. 2009 02:03

Haouba, tu as entièrement raison.

Il y a la théorie et les usages induits par la réalité du marché.

De toute façon il faut arreter avec la cote de l'infographiste surtout en infographie, c'est à dire en ART APPLIQUES comme tu le souligne. La, on est des "artistes" au service du client, dont la vision artistique n'est induite que par ce que font ses concurrents, ou les tendances de son secteur. Ce qui veut dire que c'est lui qui décide au final de ce qu'il va choisir.

Ca n'a rien à voir avec le client d'un "artiste libre" qui va acheter une oeuvre pour son plaisir et pour le "caractere" de l'artiste. Et ce dernier de toute façon s'aligne sur le marché également, sauf bien sur s'il est introduit dans un certain milieu ou là il s'aligne sur les références de ce nouveau "milieu".

Donc, on est pas tous "introduit", alors attention dans ce que tu peux te permettre en terme d'exigences et suis la voie du centre.

Essai aussi de deviner leur bugdet en la matière, de toute façon la réponse ne se fait jamais attendre.

Maintenant ca n'empeche pas d'etre cohérent par rapport aux différents type de supports pour lesquels tu sera amenée à ceder tes droits (Web, print, regional, mondial etc).

Et je ne suis pas sur que sur ce forum les 3/4 des free qui parlent de cession de droit "à tout prix" appliquent eux même ce précepte à leur affaires.

Moi, j'ai personnellemnt "insisté", en fait "pas bougé de mes positions" dans certains cas, et plus que souvent les gens en face ont fini par lacher l'affaire.

Ca dépend aussi si ce que tu vend comme service est de "première necessité pour tes clients" - Tu vend un site internet ou tu vend une illustration, un cadre vital ou une cerise sur le gateau, c'est pas pareil.

Sinon j'ai trouvé ce bareme récent qui peut-être une bonne source d'inspiration en terme de découpage, c 'est uniquement pour de la location d'image :
http://www.onlygrafic.com/index.php?idP ... 42193485f7

La voie du CENTRE !!! :-)
Hop !

Avatar du membre
Yamo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18493
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : TOULOUSE

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par Yamo » mar. 29 sept. 2009 02:15

bon, ayé je désepère...

"Il y a la théorie et les usages induits par la réalité du marché. "
il y a surtout des usages pérénisés par le manque de maîtrise par les graphistes de leur propre environnement professionnel.

houba, pmosnier, je pense que quand vous arrêterez enfin de mêler à cette question des histoires d'artiste/pas artiste qui n'ont rien à voir avec pâté, vous aurez fait un grand pas.
on se fout royalement de savoir ce qui relève de l'artistique ou pas, c'est parfaitement hors-sujet. ici la question est celle de l'AUTEUR, et l'auteur est un statut légal obtenu par quiconque crée, qu'il soit artiste ou non.
et dès lors la cession de droit est une notion qui doit être abordée et réglée.
ceux qui ne le font pas ne travaillent pas sérieusement, et ce en théorie comme en réalité.

bref, allez n'en parlons plus c'est sans fin, bonne nuit.

Message édité par : Yamo / 29-09-2009 02:29
Le livre pour les graphistes > www.profession-graphiste-independant.com
Le livre pour tous les créas > www.creatif-freelance.com

Avatar du membre
Trygee
Modérateur
Modérateur
Messages : 2852
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : Deuil-La Barre

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par Trygee » mar. 29 sept. 2009 09:14

Je me pose une question d'un coup...

Je fais une presta avec cession de droits pour une plaquette.
6 mois plus tard, le type me téléphone pour me dire qu'il va décliner la charte plaquette en un site web à vocation international world company, mais par un autre graphiste (parce que moi chui nul)...

Au niveau de la MDA, peut on faire une facture "cession de droit" uniquement ? :-?
Be decisive. A wrong decision is generally less disastrous than indecision.

Avatar du membre
thorea
Modérateur
Modérateur
Messages : 1611
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : CAEN ET PARIS

Grille de tarifs 2009, 2010 etc...

Message par thorea » mar. 29 sept. 2009 09:31

bonjour,

Je fais une presta avec cession de droits pour une plaquette.
6 mois plus tard, le type me téléphone pour me dire qu'il va décliner la charte plaquette en un site web à vocation international world company, mais par un autre graphiste (parce que moi chui nul)...

Dans le cas que tu cites il peut y avoir litige potentiel effectivement.
Si tu es bien l'auteur d'une création originale (au sens ou l'entend le CPI), et si rien n'avais été prévu pour ça dans la cession initiale de tes droits d'auteur, tu peux refuser que ton travail soit décliné dans d'autres contextes, sur d'autres supports ou modifié par d'autres. En cas de modifications réalisées sans ton accord si tu considères que ces modifs "portent atteinte à l'intégrité de ton oeuvre", tu peux demander à ce que ces supports soient retirés de la vente ou de l'affichage, et demander une compensations financière pour dédommager le viol de tes droits moraux. C'est une contrefaçon en fait.

J'aurais du parler au conditionnel parce que tout ça c'est la théorie, et dans la pratique, il y a tellement de cas ou de situations particulières qu'on ne peut présager de rien.

Pour éviter celà, la bonne pratique c'est de bien cadrer ses cessions de droits.
Tu peux (dois) demander à tes clients avant la signature du contrat quels sont leurs besoins en terme de cession de droits, à courts termes, mais aussi à longs termes.

Si ton client envisage de faire modifier/décliner tes travaux à l'avenir, tu dois l'envisager dans le prix de ta cession, et prevoir un prix indicatif pour cette cession future.

Au niveau de la MDA, peut on faire une facture "cession de droit" uniquement ?
tout a fait, c'est même pour ca que cette caisse de cotisation a été créé.

Répondre
Suivez-nous sur
close
Me connecter

Avec mon compte :

Ou via mon compte kobOne :