Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?
Forum de discussion et d'entraide autour du logiciel de retouche d'image d'Adobe. Partagez vos tips et posez vos questions pour améliorer vos connaissances.
Avatar du membre
marroon
Rang 10
Rang 10
Messages : 2880
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : STRASBOURG

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par marroon » ven. 10 févr. 2012 16:49

Oué enfin pour le print il y a pas que Gimp. Il faut mettre en branle Gimp/Inkscape/Scribus...Et très honnêtement c'est la même chose que pour le web. Si on te file un .psd, un .ai ou un .idml comme source de départ pour un projet, tu peux aller te brosser avec tes logiciels. Et je ne parle même pas de la gestion colorimétrique, des normes PDF, du worflow optimisé.

Bref, si tu fais tes petits trucs dans ton coin et que tu files le PDF au 1er reprographe du coin ça va. Si tu veux aller un peu loin, t'es baisé. C'est tout.

Pour revenir au sujet : A partir de la prochaine version on aura dans l'Adobe Creative Cloud : tout les logiciels + Cloud + bonus = 50$/mois pour 2 postes (source : http://www.mattrunks.com/2012/02/blog/a ... ive-cloud/)
Modifié en dernier par marroon le ven. 10 févr. 2012 17:02, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Transat
Rang 5
Rang 5
Messages : 102
Enregistré le : mar. 1 nov. 2011 11:55
Localisation : Pantin

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Transat » ven. 10 févr. 2012 16:54

Il fût un temps où j'ai passé beaucoup de temps à "préparer" des PSD pour que les intégrateurs de ma boîte s'y retrouvent avant de m'apercevoir qu'ils découpaient directement dans la version JPG. Bon, vous faites comme vous voulez.
Un peu de mauvais esprit: à quoi bon un PSD et ses effets de calque "ombre portée" quand tu vas devoir recréer l'ombre portée en CSS3?

Avatar du membre
Tejah
Rang 4
Rang 4
Messages : 41
Enregistré le : mar. 17 mai 2011 00:22
Localisation : Bordeaux

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Tejah » ven. 10 févr. 2012 17:14

pour revenir au sujet de départ, tu as des solutions libres et gratuites. Sont elles adaptées à ton travail ? Seul toi peux le dire.
si tu as les moyens de payer : ma foi payes si ça te chantes. Tu sembles ne pas avoir les moyens, voilà pourquoi le gratuit est venu sur le tapis.
Perso je pense que le libre est l'avenir, cette opinion n'engage évidemment que moi ;)
@ Transat : nous sommes des précurseurs :D

Avatar du membre
STPo
Rang 8
Rang 8
Messages : 949
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par STPo » ven. 10 févr. 2012 17:35

Transat a écrit :Il fût un temps où j'ai passé beaucoup de temps à "préparer" des PSD pour que les intégrateurs de ma boîte s'y retrouvent avant de m'apercevoir qu'ils découpaient directement dans la version JPG. Bon, vous faites comme vous voulez.
On fait ça proprement, oui, si tu veux bien. :)
Découper dans un JPG c'est dire adieu à toute transparence alpha ET partir d'un fichier déjà compressé de façon destructive... j'appelle ça un travail de porcasse pour ma part.
Transat a écrit :Un peu de mauvais esprit: à quoi bon un PSD et ses effets de calque "ombre portée" quand tu vas devoir recréer l'ombre portée en CSS3?
C'est un autre problème, celui de la compartimentation des métiers dans les grandes agences : un intervenant définit le graphisme, un AUTRE intervenant l'intègre, JAMAIS ou presque on fait les deux (j'ai dû le faire 2 fois en 5 ans d'agence).
Le graphiste ne sait pas faire de CSS (ou moins bien que l'intégrateur), donc il définit l'intention (encore une fois ça reste une intention) dans un fichier graphique et laisse l'intégrateur choisir la solution la plus adaptée pour traduire cette intention en technique.

Et encore une fois je ne dis pas que c'est bien ou mal, je dis juste que c'est comme ça que ça se passe et que pour travailler avec ces gens et ces boîtes là, il faut s'adapter à leurs méthodes.
Modifié en dernier par STPo le ven. 10 févr. 2012 17:37, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mitch
Rang 10
Rang 10
Messages : 3242
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : QUIMPER

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par mitch » ven. 10 févr. 2012 17:35

La qualité des softs open source n'est pas à remettre en cause, les gars qui bossent dessus travaillent bien. Le soucis c'est que nous sommes tous pris dans un flux de production qui ne laisse que peu de marge de manœuvre sur les outils. Perso j'adorerais envoyer des fichiers Gimp ou Blender en production, mais je pense que ceux qui vont devoir les récupérer et bosser dessus risquent de faire une crise cardiaque.

Avatar du membre
Yamo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18493
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : TOULOUSE

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Yamo » ven. 10 févr. 2012 18:16

Un des problèmes des logiciels libres, c'est la frange de ses prosélytes qui persistent à nier la plus évidente des réalités pour faire entrer leur opinion et leur combat en force dans la tête des autres.

Si untel, graphiste (ou autre professionnel) te dit : "Pour ma part, impossible de remplacer mes outils Adobe par une suite libre dans l'état actuel des choses", c'est que dans son contexte c'est impossible, point barre.
De la même façon qu'il est vrai que pour toi, dans ton contexte, ça fonctionne.

Ça ne fait plaisir à personne de lâcher plusieurs milliers d'euros dans des softs qui changent tous les ans.
Et SI je dis bien SI l'équivalent, le VRAI équivalent, existait vraiment en libre et gratuit, ça fait LONGTEMPS que tout le monde y serait passé.

Ne prenez pas les gens pour des imbéciles. Thunderbird, Firefox ou OpenOffice, pour ne citer qu'eux, se sont rapidement imposés face aux solutions propriétaires, et ce malgré de véritables monopoles (Outlook, IE..). Parce qu'ils étaient aussi voire plus performants que leurs concurrents, et les gens l'ont vite compris. Adobe CS, c'est une autre paire de couilles, et les libres quoi que certains en disent, de par leur fonctionnalités comme surtout de par leur inclusion dans la chaîne professionnelle (car c'est là le principal défi, c'est sûrement pas une question d'apprentissage), sont encore très loin derrière.

Bref, tout ça est très bien, le libre ça bute, et c'est un espoir très important qu'il faut à tout prix alimenter... mais pas au point de s'imaginer déjà arrivé à destination. On n'y est pas, et ne peut pas attendre des gens qu'ils handicapent leur activité professionnelle pour cette belle initiative, et encore moins leur reprocher de ne pas le faire comme s'ils n'avaient "pas compris" un truc.
Les professionnels d'un secteur savent très bien voir où se trouve leur intérêt direct, c'est ça qui en fait des professionnels. Si Gimp et cie ne récoltent aujourd'hui qu'une utilisation de marge, c'est que leur intérêt se situe encore en marge, même si des tas de gens n'attendent qu'un changement à ce niveau.

C'est au libre de se mettre au niveau des utilisateurs, pas l'inverse, même si une démarche active de ces derniers n'est pas exclue pour autant (ici je parle de l'apprentissage justement).
Ca a été fait dans certains domaines, mais pas au niveau de la suite graphique.

Avatar du membre
STPo
Rang 8
Rang 8
Messages : 949
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par STPo » ven. 10 févr. 2012 18:58

Oui d'ailleurs j'ajoute que ce n'est pas parce que j'ai dit tout ça que je suis anti-Libre, loin s'en faut, j'évite même le propriétaire comme la peste : comme beaucoup j'utilise quotidiennement Thunderbird, Firefox ou Open Office pour citer les principaux, j'ai pas mal bossé avec Bryce fut un temps aussi et je boycotte MS Office, Google (Gmail) ou Apple (tout) par principe intégriste primaire.

Mais Adobe, c'est tout simplement impossible de s'en passer pour moi en l'état actuel des choses.

Avatar du membre
Tejah
Rang 4
Rang 4
Messages : 41
Enregistré le : mar. 17 mai 2011 00:22
Localisation : Bordeaux

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Tejah » ven. 10 févr. 2012 19:27

Yamo a écrit :Le plus gros problème des logiciels libres, c'est la frange de ses prosélytes qui persistent à nier la plus évidente des réalités pour faire entrer leur opinion et leur combat en force dans la tête des autres.
ni moi ni Transat n'avons chercher à faire rentrer quoi que ce soit dans les têtes (et même si nous l'avions voulu, elles semblent bien dur :D ) La question était "j'ai pas les moyens de me payer la suite, que pensez vous d'utiliser une version cracké", bah notre réponse est "plutôt que de se mettre dans l'illégalité, il existe des solutions gratuites (et libre). Point

la plus évidente des réalités, pour reprendre ton expression, c'est que tant que les habitudes ne changent pas, bah rien ne bouge. Il faut bien que certains essuient les plâtres, et fassent rentrer ces logs dans les pratiques, pour que tout content les autres puissent y venir aussi.

Si un graphiste te dit : "tout mon workflow est libre, et je réussis a travailler comme ça", c'est que dans son contexte c'est possible.
Yamo a écrit : Bref, tout ça est très bien, le libre ça bute, et c'est un espoir très important qu'il fait à tout prix alimenter... mais pas au point de s'imaginer déjà arrivé à destination.
ne pouvant parler que de mon domaine, la 3D, si si on est arrivé. :P
Yamo a écrit : On n'y est pas, et ne peut pas attendre des gens qu'ils handicapent leur activité professionnelle pour cette belle initiative, et encore moins leur reprocher de ne pas le faire comme s'ils n'avaient "pas compris" un truc.
Quels reproches ??? Vous faites bien comme vous voulez (pouvez) je vous reproche rien. :shock:

Avatar du membre
Yamo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18493
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : TOULOUSE

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Yamo » ven. 10 févr. 2012 20:25

bah notre réponse est "plutôt que de se mettre dans l'illégalité, il existe des solutions gratuites (et libre). Point
Non, pas point. Ça c'est une évidence. Mais beaucoup d'autres choses ont été dites à la suite de ça, c'est avec ça que je ne suis pas d'accord.
la plus évidente des réalités, pour reprendre ton expression, c'est que tant que les habitudes ne changent pas, bah rien ne bouge. Il faut bien que certains essuient les plâtres, et fassent rentrer ces logs dans les pratiques, pour que tout content les autres puissent y venir aussi.
Encore une évidence, avec laquelle tout le monde ne peut être que d'accord, mais je ne parle pas de ça non plus.
Je parle de nier les handicaps de telle ou telle solution en répondant par exemple à "Les clients n'ont pas Gimp" des trucs genre "y'a qu'à leur dire d'y passer" ou "y'a qu'à leur envoyer des JPG".

C'est un tout autre ordre ça. Je ne me plains pas que certains encouragent le libre et louent ses avantages. Je regrette que dans la foulée ils en nient les limites actuelles dans une démarche de mauvaise foi totale.
Si un graphiste te dit : "tout mon workflow est libre, et je réussis a travailler comme ça", c'est que dans son contexte c'est possible.
C'est ce que j'ai dit juste au-dessus. Ça ne préjuge en rien du contexte des autres.
ne pouvant parler que de mon domaine, la 3D, si si on est arrivé.
Je le sais aussi bien que toi, mais la 3D c'est différent, parce que c'est un poste bien compact dans la chaîne graphique.
Quand un indépendant (ou un studio) un rendu 3D à un client il s'en fout qu'on l'ait fait avec Blender, Mac, Maya ou Cinema 4D. Au final on sort des formats vidéo ou des séquences. Quand tu dois travailler dans la conception web ou print, om tout se passe par étapes, en refilant continuellement la main à d'autres à diverses étapes en aval ou en amont, c'est une toute autre histoire. STPo en parlait plus haut, c'est une question de répartition des tâches. Ce qui se passe dans la chaîne graphique est différent de la 3D ou de l'audiovisuel. C'est justement tout ce qu'on dit depuis le départ.

D'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'un monopole c'est installé dans la chaine web/print et pas dans la 3D, où on a toujours eu plusieurs softs qui cohabitaient. Il y a une raison de fond, et c'est cette raison de fond qui est aujourd'hui l'obstacle majeur au libre dans le graphisme.
Quels reproches ??? Vous faites bien comme vous voulez (pouvez) je vous reproche rien.
Je n'ai pas cité vos noms dans ma réponse. J'ai parlé d'une certaine frange de supporters dans laquelle vous êtes libres de vous compter ou pas.
En d'autres lieux (le blog de yosh si je me souviens bien), je me suis même fait carrément insulter parce que j'émettais le même genre de réserve qu'ici. C'est une réalité, et c'est regrettable.

Avatar du membre
Tejah
Rang 4
Rang 4
Messages : 41
Enregistré le : mar. 17 mai 2011 00:22
Localisation : Bordeaux

Re: Travailler en freelance avec un PS craqué, un risque ?

Message par Tejah » sam. 11 févr. 2012 00:25

Yamo a écrit : Je parle de nier les handicaps de telle ou telle solution en répondant par exemple à "Les clients n'ont pas Gimp" des trucs genre "y'a qu'à leur dire d'y passer" ou "y'a qu'à leur envoyer des JPG".
dans la mesure où Gimp est libre et en téléchargement sur nombre de site, bah si, tu peux leur dire. Et argumenter que les mises à jour sont gratuites, que les plugs sont nombreux, qu'il est beaucoup plus léger que photoshop. Après libre au client de prendre ou pas.
voilà exactement ce que j'ai dit :
Tejah a écrit :Les autres personnes ne l'ont pas ? elles ont juste à le télécharger pour l'avoir. Pas évident à faire passer, bien sur
en réponse à STPo qui disait :
STPo a écrit : Non, la seule difficulté c'est de devoir travailler avec d'autres personnes qui, elles, n'ont pas ce logiciel
pas exactement ta citation donc.
Bon peu importe, photoshop à de beaux jours encore devant lui.
Pour gimp, le développement continue et la 2.8 devrait arriver sous peu avec un jolie lot de nouveautés (début mars normalement). La 3 est déjà dans les starting bloc.

Répondre
Suivez-nous sur
close
Me connecter

Avec mon compte :

Ou via mon compte kobOne :