Declaration d'impot , dans le flou ...

Declaration d'impot , dans le flou ...
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18493
Inscription : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : TOULOUSE

Declaration d'impot , dans le flou ...

Message par Yamo » jeu. 16 déc. 2010 19:35

Tontonj,

On va reprendre les bases, car de toute évidence il y a un truc ou deux qui t'échappent, et toi il faudrait que tu fasses encore un petit effort sinon on va y passer l'année.


De tous les statuts et formes d'entreprises disponibles dans ce pays, tu as volontairement choisi le statut d'autoentrepreneur, et par là-même, puisque ça va avec, le régime fiscal de la micro-entreprise.

Le principe du régime micro, que tu as choisi, comme c'est expliqué un peu partout, comme par exemple sur le site de l'AE ou ici-même dans mes posts précédents, c'est QU'ON DÉCLARE TOUJOURS SON BRUT (ou CA) SANS DÉDUIRE AUCUN FRAIS pour calculer son bénéfice, puisqu'un abattement est automatiquement appliqué sur ton revenu pour en déduire ton bénéfice supposé.

Ce qui veut dire que si tu déclares 1000€ de CA en BIC par exemple, les impôts considèreront déjà que que n'as gagné "que" 500€ et te taxeront seulement sur ces 500€.
A partir de là, il n'y a pas lieu de demander "comment déduire ses frais" puisque c'est justement supposé déjà fait.

L'autre principe induit de ce régime, c'est donc (attention, bon sens) qu'il n'est profitable QUE si tes frais réels sont en-dessous du taux d'abattement. Et oui, forcément. Car si (pour reprendre mon exemple) en vrai tu ne fais que 300€ de bénéfice et que tu es, toujours, imposé sur 500€, et ben c'est dommage.

VOILA POURQUOI le régime micro (et donc l'AE) correspondent à certaines activités et pas à d'autres, et voilà pourquoi on ne doit opter pour ce régime qu'APRÈS avoir refléchi à son projet, étudié les divers statuts, et pris une décision rationnelle.
Pas "inconsciemment , à la vas vite sans trop savoir quoi mettre", juste parce que tu as entendu (je présume, comme tout le monde) que l'AE c'est bien c'est facile, sans chercher plus loin.
Car ton erreur vient de là, même si j'ai dit ne pas vouloir épiloguer sur ce point : tu as choisi ton régime sans même savoir à quoi il correspond et maintenant tu essaies de faire rentrer ton activité dedans, alors que c'est l'inverse que tu étais censé faire. D'où le bordel dans lequel tu nages et d'où il n'y a que toi qui puisses te sortir.

MAINTENANT que c'est fait malgré tout, en te basant sur les infos que natwoman et moi t'avons données ou confirmées, il t'appartient de (dans l'ordre) :
1. Comprendre une bonne fois pour toute le principe du statut AE et de son régime micro, que je viens de ré-expliquer;
2. Calculer au mieux possible les frais que tu auras à assumer dans la pratique de ton activité, en n'oubliant rien (impression etc mais pas seulement, tous tes frais pros sont à comptabiliser : charges sociales, matériel, consommables, etc);
3. Comparer ton taux prévisionnel de frais aux taux d'abattement proposés par l'AE selon la catégorie de bénéfices que tu comptes déclarer (quitte à essayer de choisir, comme on le fait depuis le début de cette discussion, la meilleure catégorie possible à chaque fois).
4. Décider sur des bases (enfin) sérieuses si ce statut d'AE est le bon pour ton activité (frais couverts par l'abattement) et y déclarer tes revenus, ou si c'est pas le bon auquel cas il faudra soit en envisager un autre (EURL, libéral Urssaf ou que sais-je encore), soit envisager d'adapter ton activité (comme vient par exemple de l'évoquer natwoman)

En résumé : Arrête de poser des questions en rafale, et lis les réponses qu'on t'a déjà données. Tout y est.
Le livre pour les graphistes > www.profession-graphiste-independant.com
Le livre pour tous les créas > www.creatif-freelance.com

Avatar de l’utilisateur
fabrice90
Nouveau
Nouveau
Messages : 3
Inscription : jeu. 3 févr. 2011 11:48
Localisation : MORTZWILLER

Declaration d'impot , dans le flou ...

Message par fabrice90 » jeu. 3 févr. 2011 12:56

Tu peux aussi t'arranger avec ton imprimeur. L'imprimeur facture à ton client et te rétrocède une commission en tant q'uapporteur d'affaire. Le client n'en sais rien, c'est totalement légal (c'est plafonné par an ...mais c'est assez haut me semble t-il). Sinon tu peux aussi t'arranger pour que ton imprimeur t'offre des imprimés gratuitement ( c'est un arrangement...mais encore une fois c'est totalement légal).
Je suis moi-même imprimeur et ça m'arrive très régulièrement de procéder ainsi, renseigne toi sur internet sur "les commissions aux apporteurs d'affaire".
A+ dans le bus
Fabrice, discount-banderole.com

Répondre
Suivez-nous sur
close
Me connecter

Avec mon compte :

Ou via mon compte kobOne :