Tout le monde est graphiste.

Tout le monde est graphiste.
Défouloir général, tous les sujets, toutes vos réactions .... n'hésitez pas donnez votre avis sur les sujets qui vous tiennent à cœur !
Avatar du membre
sylvainR
Rang 6
Rang 6
Messages : 300
Enregistré le : ven. 4 mai 2012 00:21
Localisation : émerainville

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par sylvainR » sam. 13 juil. 2013 08:04

Delfe a écrit : C'est vrai, tu as raison. Mais quand M.Quidam aura crevé son moteur et cramé sa baraque il se rendra à l'évidence et les chances de récidive seront proches de zéro.
Ca arrive tout le temps ce genre de chose et c'est pas pour autant qu'il feront appel à un pro. Ils demanderont juste à quelqu'un à un peu plus bricoleur de le faire pour eux contre... 50€. Etonnant, non ? On retrouve définitivement le même comportement quelque soit le corps de métier. Simplement pour la raison que je donnais plus haut : pas de thunes... Les personnes dont nous parlons ne sont tout simplement pas des clients potentiels. Juste des bricoleurs du dimanche (sans vouloir les vexés).
Delfe a écrit : Une des tares de notre boulot, c'est son aspect subjectif. Dur de faire entendre son expertise quand en face on te sert du "mais les goûts et les couleurs, vous savez...".
C'est vrai que défendre son expertise peut-être parfois difficile mais j'estime que ça fait parti du boulot. En quelque sorte c'est l'argumentaire du commercial. Quelque soit le produit/le service, la plupart du temps le client est dans une position de défiance. C'est le boulot du commercial d'amener le client/prospect à reconnaitre cette expertise et à avoir confiance...
Delfe a écrit : Je trouve simplement intéressant le point de vue qu'ils apportent qui permet de mieux cerner leur logique et leur vision de la création (et qui au passage permet de comprendre un peu mieux la fascination de ces personnes pour la Comic sans :))
En revanche si ce document peut te permettre de construire un tableau de bord des objections clients, pourquoi pas. Les objections les plus intéressantes restant quand même celles de vrais clients en phase de prospection, de validation etc...

graphicdesigner
Rang 6
Rang 6
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par graphicdesigner » sam. 13 juil. 2013 09:23

Complètement d'accord avec les 2 derniers commentaires de sylvainR.

Avatar du membre
Delfe
Rang 7
Rang 7
Messages : 352
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : Montpellier

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par Delfe » sam. 13 juil. 2013 09:58

Mais moi aussi =)

Avatar du membre
crashbdx
Rang 9
Rang 9
Messages : 2249
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : MERIGNAC FR NAGOYA JP

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par crashbdx » sam. 13 juil. 2013 13:42

Moi je ne parle pas vraiment de pourquoi ces gens se disent graphistes, je m'en fou, y'en aura toujours qui voudront faire eux même pensant savoir faire etc et tant mieux, c'est ça qui nous démarque, mon interrogation était plutôt sur l’intérêt de ce book en fait... qui l'a fait et dans quel but ? ironique ou pas ? j'ai pas trop saisi l'idée.

Avatar du membre
Delfe
Rang 7
Rang 7
Messages : 352
Enregistré le : mer. 20 oct. 2010 10:55
Localisation : Montpellier

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par Delfe » sam. 13 juil. 2013 16:10

crashbdx a écrit :...qui l'a fait et dans quel but ? ironique ou pas ? j'ai pas trop saisi l'idée.
Il s'agit du mémoire de fin d'étude de Yoann Bertrandy de l'Ensad Strasbourg en 2008.

En fait il part de la démocratisation des outils, dans beaucoup de domaines, qui tend à une dissolution des compétences de manière générale.
Il se penche en particulier sur le cas du graphisme et observe le graphisme amateur caractérisé naturellement par l'absence de codes et de savoir-faire, mais qui pourtant fonctionne. Pas autant que de la part d'un professionnel bien sûr. Mais les messages trouvent leur cible. La raison est simple : le graphiste amateur évolue dans un microcosme et parle à ses semblables.
Ces microcosmes, devant la recrudescence de ces graphistes amateurs, créent par accumulation de nouveaux codes.

Une comparaison intéressante est que le graphisme pro est un langage avec ses règles et ses conventions, le graphisme amateur est un argot qui développe son propre jargon.
Et petit à petit le graphisme amateur s'immisce dans le graphisme pro, tout comme dans notre langage nous abandonnons des mots ou des syntaxes anciennes et raisonnés au profit d'items argotique sans réelles origines rationnelles. Et cela au delà de la simple évolution des choses.
Cette imbrication se fait de plusieurs manières dont notamment en diffusant l'idée depuis quelques années maintenant que "tout le monde est graphiste", et que par extension le graphiste ne nécessite pas de formation indispensable. Il est un outil pour son client, "le prolongement de son bras".

D'après l'auteur, entre pro et amateur, l'évolution du graphisme se fera à celui qui parlera le plus fort, et passera par l'approbation des clients et des publics car le graphisme, comme toute activité de création, influence la société et les individus dans leurs comportements, leurs goûts, etc.
D'autant que, toujours d'après lui, la jeune génération des graphistes pro de demain est bien plus exposée à cette démocratisation de moyen et tend vers les comportement amateur dans la recherche d'indépendance et l'enfermement culturel.

Bref voilà, j'ai voulu essayé de résumer rapidement mais j'ai bien tartiné au final...

Avatar du membre
Gilbertus
Rang 4
Rang 4
Messages : 75
Enregistré le : sam. 19 janv. 2013 17:50
Localisation : Lyon

Re: Tout le monde est graphiste.

Message par Gilbertus » dim. 14 juil. 2013 18:08

Ce qui peut paraître difficile à encaisser le qualificatif de « Graphiste » qui est accolé après leur métier, car pour le coup ce ne sont pas des graphistes... Mais d'un autre point de vue, le leur, il se considère peut-être comme graphiste (j'ai pas tout lu a vrai dire :? ) comme graphiste et j'imagine que c'est dans ce sens que l'auteur du mémoire à travailler.

Le risque de voir déborder sur notre métier est quasi nul car c'est des choses qu'ils font en plus. Ce qui me chagrine, c'est quand on propose une formation de 6 mois, à la va-vite et faisant miroiter à tous que l'on devient graphiste.

Après on peut disserter sur l'importance ou non, qu'association ou PME donne à leur communication...

Répondre
Suivez-nous sur
close
Me connecter

Avec mon compte :

Ou via mon compte kobOne :