Page 1 sur 1

Retour au ARE ?

Posté : ven. 21 févr. 2020 21:31
par Omeone
Bonjour à tous,

J'ai fouillé le forum mais je n'ai pas trouvé de sujet.

J'ai travaillé un an en CDD en studio et j'ai donc commencé à touché l'ARE. Il y a un mois on m'a proposé de me lancer en free-lance pour des missions. Seulement voilà, je suis un peu entre-deux, je ne connais pas ce statut et ça peu ne pas me plaire du tout aussi ce train de vie. J'ai peur de me lancer et de perdre mon chômage, si jamais.

Du coup voilà ma question : Si j'me lance pour essayer et si ça ne me plais pas, vais-je pouvoir reprendre mon ARE au Pole Emploi ? Si des personnes ont vécu ça, j'aimerai avoir votre avis :)

Merci à tous !

Re: Retour au ARE ?

Posté : sam. 22 févr. 2020 18:17
par Coachy
Bonjour Omeone,

Le mieux serait que tu te renseignes directement auprès de PE. Ce que je peux te dire c' est que en septembre 2017 une loi concernant les chômeurs était passée. Celle-ci autorisait le cumul de l' assurance chômage avec une activité salariée ou non salariée (donc freelancing ok) pendant 3 mois. Peu importe que les 3 mois se fassent de manière continu ou discontinu.

Passé les 3 mois ton assurance chômage est suspendue si tu as encore des rentrées d' argent par le freelance . Tu dois donc lors de tes déclarations mensuelles signaler toute tes rentrées d' argent du mois précédent. Si au 4eme mois tu n' as fait aucun contrat en freelance, en théorie le mois suivant tu récupères ton ARE.

Mais attention avec la nouvelle loi de 2018 les choses ont changés pour les nouveaux chômeurs. Quand tu auras épuisé tes droits à l' ARE, je ne suis pas sûre que tu puisses bénéficier de l' ASS (allocation spécifique de solidarité) ni même de l' assurance chômage tout court (ou alors le montant sera si faible qu' il ne permet pas de vivre ).

Seul PE peux te dire. De plus il y a un débat fleuve sur le forum de savoir si les revenus en Freelance doivent être déclarés ou pas à PE.

Re: Retour au ARE ?

Posté : sam. 22 févr. 2020 19:23
par Omeone
Salut Coachy !
Oui, j'attends leur retour depuis quelques jours. Entre temps je me suis demandé si quelqu'un aurait peut-être vécu cette situation ici.
D'autant plus que je l'avoue, j'aimerai tomber sur quelqu'un qui gère un minima les questions liés au freelance chez PE, et j'suis moins sur !
Je viens à peine de commencer mon ARE, mon chômage est très récent et j'en ai pour un moment mais du coup, justement, j'ai peur de tout perdre pour un essaie de freelance :?:

Je vais attendre le début de semaine du coup pour voir avec PE et si j'ai des réponses intéressantes, je viendrai les partager ici, au cas ou !

Merci pour ton message :)

Re: Retour au ARE ?

Posté : dim. 23 févr. 2020 18:31
par Coachy
Omeone a écrit :
sam. 22 févr. 2020 19:23
Salut Coachy !
Oui, j'attends leur retour depuis quelques jours. Entre temps je me suis demandé si quelqu'un aurait peut-être vécu cette situation ici.
D'autant plus que je l'avoue, j'aimerai tomber sur quelqu'un qui gère un minima les questions liés au freelance chez PE, et j'suis moins sur !
Je viens à peine de commencer mon ARE, mon chômage est très récent et j'en ai pour un moment mais du coup, justement, j'ai peur de tout perdre pour un essaie de freelance :?:

Je vais attendre le début de semaine du coup pour voir avec PE et si j'ai des réponses intéressantes, je viendrai les partager ici, au cas ou !

Merci pour ton message :)


Pour ma part afin préparer le terrain concernant un projet en cours, je m' étais renseignée en 2011 au PE Bordeaux de mon secteur.
On m' avait renvoyé vers le PE spèctacle qui gère les intermittents. La personne que j' ai eu au téléphone m' avait répondu qu' Il suffisait lors des déclarations mensuelles de mentionner les revenus de l' activité non salariée et en fonction de leurs montant les allocations s' ajustaient.

En 2018 je m' étais à nouveau renseignée, est là on m' avait sorti ce que je t' ais dit dans mon précédent post (cumul possible 3 mois seulement).
La même année j' ai également cherché de l' info en sus auprès du médiateur de pôle emploi. Il mentionnait dans le courrier la circulaire N04/07 du 31/03/2004 .

si les revenus sont justifié par un organisme de gestion de droit d' auteur du type SACEM, SCAM, SACD, SDRM... tu peux cumuler sans avoir à les déclarer à PE. Toutefois il me semble que les designers graphiques sont en gestion individuel de leurs droits alors je sais pas .


Dans mon cas, le projet se fera avec une plateforme (l' étape 1 de test). Celle-ci verse un % des ventes pour chaque visuel acheté par les internautes. Elle est proprio de tout.
Le projet est compatible avec la MDA mais pour PE à priori je ne remplie pas les critères énoncés dans le courrier du médiateur.

Je suis dans le cas du cumul possible pendant 3 mois seulement. Ce sera différent quand je proposerait le même service en dehors de la plateforme en gérant tout de A à Z (étape 2 du projet).
ce serait interessant de savoir car avec la réforme de l' assurance chômage rentrée en vigueur (en 2019 et pas en 2018 comme je l' ai écris) y' a du changement pour le DE nouvellement inscrits ( moi j' appartiens à l' ancien système)

Re: Retour au ARE ?

Posté : lun. 24 févr. 2020 09:57
par Depassage
Hello,

je ne connais pas cette règle des 3 mois ? Et avec quel statut ?

En microentreprise toujours il est possible de compléter ses revenus jusqu’à épuisement des droits donc pendant un an si tu as cotisé un an de chômage.

Re: Retour au ARE ?

Posté : lun. 24 févr. 2020 19:35
par Coachy
je ne connais pas cette règle des 3 mois ? Et avec quel statut ?
Bonjour,
Cela concerne spécifiquement les bénéficiaire de l' ASS https://www.service-public.fr/particuli ... ts/F12484

Re: Retour au ARE ?

Posté : mar. 25 févr. 2020 15:19
par Depassage
Ok, mais ça ça ne correspond pas à sa situation.

En tout cas pour la question d'origine, on ne perds pas ses droits parce que l'on montre une entreprise. Et il est même possible de toucher l'ARE et de continuer a être inscrit à pole emploi dans le même temps. Renseignes-toi auprès de pôle emploi, ils ont des personnes dédiés pour les créateurs d'entreprise et t'expliqueront les démarches à faire.