Fred Mouton

Interview Graphiste freelance Aix-en-Provence 

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Je suis graphiste indépendant. Il s'agit d'un métier de création. Je crée donc le plus souvent des identités visuelles, des mises en page print ainsi que des maquettes de web design.

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Acutellement je travaille très régulièrement avec des sites e-commerçants dans le domaine du voyage, un club de rugby de la région et pour de la communication interne corporate. J'aimerais aussi travailler pour des projets culturels.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

Je souhaiterais que ce métier soit parfois considéré davantage. Il y a encore beaucoup trop de personnes qui pensent que cette activité se résume à appuyer sur des boutons en ayant fait l'acquisition de la suite adobe. Ce qui dévalorise notre travail qui est fait de sensibilité, de formation, d'expérience et de partage avec le client. Tous ces facteurs font qu'un graphiste va bien transmettre le message qu'on lui donne à élaborer.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

Je suis issu d'une école des Beaux-Arts ce qui n'est pas forcément la voie toute tracée pour devenir graphiste. Il y a des points communs entre la formation d'un étudiant d'arts appliqués et un étudiant des Beaux-Arts bien sûr mais j'ai dû m'adapter et beaucoup apprendre "sur le tas" notamment tout l'aspect typographique dont je ne savais pas grand chose au sortir de mon diplôme. C'est aux côtés d'un directeur artistique qui est devenu par la suite un ami que j'ai commencé. Je me rappelle avec émotion de ces premières années de transmission de savoir et de savoir-faire comme un maître à son apprenti. J'y ai assimilé la rigueur et la justesse du message que l'on doit transmettre. C'était essentiellement du print ce qui oblige à être encore plus vigilant car l'erreur ne pardonne pas à l'impression. Ensuite, j'ai découvert le web et les apps et toute la richesse qu'offrent ces supports à travers différentes expériences salariées. Désormais, je suis indépendant car j'ai besoin de cette autonomie qu'offre ce statut. Les Beaux-Arts ne m'ont pas quittés non plus puisque je continue toujours mes activités plastiques ce qui est enrichissant pour mon métier.

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Ce sont d'abord des artistes qui m'ont marqués comme Kurt Schwitters et l'harmonie de ses collages. Puis j'ai dévouvert Vaughan Oliver et son travail pour le label de musique 4AD où arts appliqués et Beaux-Arts se mêlent complètement. Aujourd'hui j'aime beaucoup par exemple la pertinence du travail de Graphéine et leur culture de l'image.

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

La suite adobe avec plus particulièrement photoshop, illustrator et indesign.

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

J'ai différentes sources de "nourriture culturelle". D'abord les magazines étapes et Beaux-Arts magazine et puis beaucoup de sources internet évidemment comme Dribbble, etapes, medium, colossal, webdesignersnews, smashingmagazine…