Philippe TOUMIRE

Interview Motion designer freelance Bois-Colombes 

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Je suis graphiste et directeur artistique. Je suis issu des écoles d'art appliqués de Paris, Duperré et Olivier de Serres. Je travaille sur beaucoup de supports mais le motion design m'offre une dimension infinie, par la scénarisation du sujet à traiter, la symbolique que l'on peut utiliser pour faire passer des messages compliqués, l'aspect sonore  et éventuellement l'ajout d'une voix off. C'est vraiment un exercice passionnant et qui plait beaucoup aux clients et au publique.

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Je travaille pour Candia pour former les salariés du groupe à devenir des ambassadeurs de la marque. C'est un vrai défis de syntéhiser des propos tout en les rendant ludiques. Nous travaillons pour des TPE/PME qui cherchent à présenter leurs activités ou des services qui ne peuvent se décrire autrement que par l'image. 
Je cherche des clients avec lesquels je peux échanger et trouver un mode d'expression optimal pour faire passer les messages clés. Je traite des sujets différents (agro-alimentaire - sociétés de conseils - institutionnels...) mais ils partagent la même volonté : donner envie de regarder les vidéos !

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

Le métier change. Il change vite et nous devons (graphistes/créateurs) nous repositionner sur les nouveaux supports émergeants, la réalité augmentée, le digital, la valorisation des supports papier qui ont des messages forts à faire passer. Il faut s'ouvrir à cette révolution de la communication et absorber la nouvelle façon de consommer le graphisme.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

J'ai fait deux grandes et belles écoles d'arts appliquées de Paris. Duperré et Olivier de Serres. Ces formations étaient très ouvertes de part les élèves venus de tout horizon et d'autre part par le contenu pluridisciplinaire qui était enseigné. Je peux dire, "oui, je sais tout faire" et peux appréhender tous nouvelles contraintes techniques. C'est peut-être présomptueux mais j'ai pu aborder des sujets graphiques très différents mais aussi des supports extrêmement variés, du packaging, au stand, à la vidéo en motion design et à la communication corporate d’un grand groupe du CACA40.