Dominique Gresant

Interview Graphiste freelance STRASBOURG 

Mon travail : Pourrais-tu nous expliquer en quelques mots quelle est ton activité?

Je suis infographiste de métier, mes compétences créatives vont de la mise en page sur Indesign, au dessin d'illustration ou technique sur Illustrator et au montage photos sur Photoshop. Je travaille avec les outils Adobe depuis 1995.
J'ai, et c'est un vrai plus, des compétences en rédaction-conception, en relecture et en vulgarisation de textes techniques. J'ai été, durant plusieurs années, rédactrice en chef d'un journal interne dans une grande entreprise. 
J'ai récemment suivi une formation au webdesign et ai mené à bien un projet de moteur de recherche mis en place aujourd'hui sur l'intranet de Pôle emploi Grand Est.
Dans ce projet, j'ai réalisé le wireframe, créé le logo et la charte graphique puis codé les pages en HTML5 CSS3 (hors JavaScript).

Mes clients, mes projets : Quel est le type de client pour lequel tu travailles le plus aujourd’hui ? Pour quels nouveaux clients souhaiterais-tu travailler ?

Actuellement, je travaille prinicipalement pour des grandes administrations et des associations. J'aimerais élargir mon panel clientèle aux PME et pourquoi pas, aux grandes entreprises.

Vision de mon métier : Quels sont les sujets ou préoccupations par rapport à ton métier qui te questionnent?

Mon principal questionnement va vers la mutation totale de mon métier. Les technologies avancent mais évoluent de façon disparate et s'il est clair que le webdesign va prendre le dessus sur le print, je suis actuellement dans l'attente de solutions, de logiciels qui sauront répondre à ma préoccupation de façon à ce que chacun puisse reprendre sa place : le technicien informatique dans son métier de développeur, d'une part, et le créatif dans son rôle de concepteur de solutions graphiques, d'autre part.

Ma formation : Peux-tu nous présenter ton parcours et nous en donner les points forts ? Quels sont les spécificités de ta formation ?

Après une formation initiale en arts plastiques, j'ai donné des cours de dessin dans une association culturelle durant 4 années. Je suis ensuite entrée dans une école d'arts graphiques à Lyon pour devenir maquettiste. Après avoir travaillé durant 2 ans dans une imprimerie, j'ai intégré une entreprise où j'ai travaillé en tant qu'infographiste durant plus de 25 ans.
En 2017, j'ai suivi une formation de 5 mois en webdesign.
En 2018, j'ai tenu un poste de graphiste - assistante de communication au sein de la direction Grand Est de Pôle emploi. J'y ai rencontré des personnes qui ont compris et cerné mes points forts : le graphisme et la création. Ils m'ont accordée leur confiance et m'ont encouragée : c'est grâce à eux qu'aujourd'hui je me lance en tant que graphiste freelance.

Mes références : Quels sont pour toi les référents de ton métier, les projets ou personnages qui ont marqué ton métier ou ta culture personnelle et professionnelle?

Mon principal référent sur le plan artistique est Salvador Dali, pour ce qu'il a créé mais aussi pour ce qu'il a été, un fou génial.
Quant à mon inspiration, elle trouve sa source dans ma capacité d'observation : je lève la tête dans la rue, je lis un livre ou consulte une page sur internet, j'ouvre les yeux, j'observe et vois,cela nourrit mon inspiration.

Mes outils : Quels sont les logiciels et matériels que tu utilises le plus souvent ?

La suite Adobe : Indesign, Illustrator et Photoshop. Pour le webdesign je code avec Sublim Text 2.

Mes sources, ma culture : Le ou les sites sur lesquels tu vas régulièrement, les magazines que tu lis, les lieux et images qui t’inspirent…

La nature, la ville, les gens dans la rue, tout est digne d'observation et source de nouvelles idées. Pour moi, l'inspiration est avant tout un état d'esprit, une manière d'utiliser tout ce que je vois, faire que mon regard aille au-delà du visible pour retransmettre les sensations, les atmosphères que je ressens.
Et pour répondre de façon plus pragmatique à la question, j'aime aller sur Béhance car on y rencontre des artistes de toute la planète.